Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 19:21
Derdine dermân isteyen gelsin

Derdine dermân isteyen gelsin
Cânına cânân isteyen gelsin

Mektebimizdir mekteb-i esmâ
İlm ile irfân isteyen gelsin

Pazâr-ı vahdet sermâyesinden
Hisse-i ihsân isteyen gelsin

Geçdik yedi kat arz u semâyı
Sidre-i seyrân isteyen gelsin

"Alleme'l esmâ" keşf-i müsemmâ
Seyr ile tayrân isteyen gelsin

Geçerek "lâ"yı bulmak "illâ"yı
Vuslat-ı Rahmân isteyen gelsin

Halkdır yüzümüz Hakk'dır özümüz
Vahdete mihmân isteyen gelsin

Dünyâ ukbâyı terk-i sivâyı
Kurbet-i Sübhân isteyen gelsin

Cânını kurbân etmeğe SÂMÎ
Emr ile fermân isteyen gelsin

 

 

 

Repost 0
Published by sevim
commenter cet article
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 22:32

 

 

Voici "Les couleurs de l'Amour", mon nouveau blog.

 

http://sevimcan.blogspot.com.tr/

 

 

Pour changer un peu... et aussi un peu fâchée avec overblog..

 

A bientôt pour de nouveau partages..

 

 

Repost 0
Published by sevim
commenter cet article
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 18:19
Repost 0
Published by sevim
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 08:54
Repost 0
Published by sevim
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 13:20
Du pur amour

 

Dieu a dit à l’un de ses Serviteurs : « Prétends-tu m’aimer ? Si tel est le cas, sache que ton amour pour Moi est seulement une conséquence de Mon amour pour toi. Tu aimes Celui qui est. Mais Je t’ai aimé, Moi, alors que tu n’étais pas ! »

 

Il lui dit ensuite : « Prétends-tu que tu cherches à t’approcher de Moi, et à te perdre en Moi ? Mais Je te cherche, Moi, bien plus que tu Me cherches ! Je t’ai cherché afin que tu sois en Ma présence, sans nul intermédiaire, le Jour où j’ai dit « ne suis-je pas votre seigneur ? » (Coran 7 :172), alors que tu n’étais qu’esprit (rûh). Puis tu M’as oublié, et Je t’ai cherché de nouveau, en envoyant vers toi Mes envoyés, lorsque tu as eu un corps. Tout cela était amour de toi pour toi et non pour Moi. »

 

Il lui dit encore : « Que penses-tu que tu ferais, si, alors que tu te trouvais dans un état extrême de faim, de soif, et d’épuisement, Je t’appelais à Moi tout en t’offrant Mon paradis avec ses houris, ses palais, ses fleuves, ses fruits, ses pages, ses échansons, après t’avoir prévenu qu’auprès de Moi tu ne trouverais rien de tout cela ? »

 

Le serviteur répondit : « Je me réfugierais en Toi contre Toi. »

 

 

Extrait du livre « Emir Abd el-Kader, Écrits spirituels » présentés et traduits de l’arabe par Michel Chodkiewicz, édition du Seuil (Paris 1982)

Repost 0
Published by sevim
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 12:39

Découverte sur le blog IPAPY...

http//ipapy.blogspot.com.tr/2015/03/ligo-latvian-song-dance-festival.html

 

....cette vidéo m'a pendant une semaine fortement impressionnée. Peu à peu s'est précisé un sentiment très profond de "déjà vu"...ou "déjà connu". Et alors j'ai pensé aux paroles de H. Nur Artiran que j'avais traduites depuis les émissions de télévisions "L'amour ressemble à un procès" (VII): 

 

 "Voici comment  les grands Maîtres spirituels ont  présenté l'Ayet 172 de l'Araf suresi:

Notre Seigneur a créé toutes les âmes,celles qui sont apparues et celles qui apparaîtront, puis il les a rassemblées, et leur a dit " Elestu Rabikül" : Ne suis-Je pas votre Seigneur ? 

Puis toutes les âmes, passées et à venir, en répondant toutes ensemble "belî", ou "bela", ont certifié (ratifié) que Notre Seigneur était leur Seigneur, et qu'elles en étaient le serviteur (kul) (les servantes..). 

 

"Et maintenant Je vous demande: " ne suis-Je pas votre Seigneur?"

 

Et toutes les âmes ont répondu "beli", " Vous êtes notre Seigneur".

 

Maintenant ... nous allons passer à la dimension du soufisme (...)...

 

 L'Amour s'est manifesté à ce moment là,

pour la première fois.

 

Hz Mevlânâ, en racontant cet instant, dit:

 

"Moi je suis encore dans l'ivresse de ce monde éternel. Ce n'est pas seulement moi... si sur cette terre il y a une seule personne qui est dégrisée (désaoulée), qui n'est pas ivre, alors je suis (un homme) sans foi." (...)

 

"Toutes les âmes, à ce moment-là, ont proclamé, manifesté (par une grande exclamation), la grande ivresse qu'elles ont vécu, et comment elles sont "tombées en Amour" de Notre Seigneur.

Et moi je suis dans cet Amour.

Si sur cette terre il y a une seule personne sobre, je suis un homme sans foi".

 

 il y a ici des milliers d'âmes qui célèbrent la Vie.. 

et l'ivresse d'amour est bien là...

Gratitude...

 

Repost 0
Published by sevim
commenter cet article
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 02:55

 

 

 

Repost 0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 16:38

 

 

Repost 0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 13:03

 

 

 

Repost 0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 22:22

 

 

 

.
Il ne reste rien qu'un étendard de mon armée de patience
De tout ce que j'avais, il ne reste qu'un chagrin
Le plus étrange, c'est que par coquetterie,
Il me donne encore un souffle, alors que je n'ai plus de souffle.
Pourquoi se contenter d'un sourire superficiel?
Il faut, comme les fleurs, sourire naturellement.
Il est une différence entre l'amour qui naît de l'âme
Et ce qu'avec des fils tu tisses autour de toi-même.
Je nie que dans le monde se trouve un bien-aimé plus aimable que toi
Il n'est pas d'action meilleure que de contempler ton visage
Dans les deux mondes, tu me suffis comme amour et ami
Là où se trouve un bien-ainé, brille ta lumière.
Dans mon amour pour toi, chaque ruse s'avère vaine
La séparation m'a fait verser le sang de mon coeur: il est perdu
A cette douleur qui vient de toi, je ne désire aucun remède
Qui peut le guérir? Ma douleur n'est rien.
Hz Mevlânâ
DjâlâlOd Dîn Rûmî
 
Repost 0

Profil

  • sevim
  • Mes origines orientales ne permettent pas de me définir , mais elles orientent (!) mes goûts et mes aspirations ...  
 sevimguvenek@hotmail.com
  • Mes origines orientales ne permettent pas de me définir , mais elles orientent (!) mes goûts et mes aspirations ... sevimguvenek@hotmail.com

Ce que je suis


 Une mosaïque de ressentis , de vécus , de pensées ,
Une soif d'être et de connaître,
un chemin pas à pas .