Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 11:18


Swâmiji : "Dans bhoga ou jouissance lucide , on devient entièrement un avec l'objet, on est aussi complètement que possible avec lui . On est en contact avec lui. Bhoga est l'action où celui qui agit sait ce qu'il fait et pourquoi il agit ainsi . Il sait ce qu'il obtient , tout en se demandant à lui-même tout le temps s'il obtient réellement ce qu'il voulait avoir . Il agit et il voit ce qu'il fait . Dans bhoga , on est entièrement un avec son acte.
Bhoga satisfait . Que signifie cette affirmation? La satisfaction du désir et , en même temps , simultanément avec elle , l'anihilation du désir . On ne devient libre du désir que lorsqu'avec  sa satisfaction , on expérimente , en même temps , que le désir ne peut être satisfait.
Contradiction? D'où peut venir cette force de conviction que le désir ne peut pas être satisfait ? D'où?

Prakash : De la conviction que toute la satisfaction qu'il était possible d'obtenir a été obtenue.

S : Tout...tout ce qui était en votre pouvoir pour satisfaire le désir , vous l'avez fait . Vous avez été kartâ. Oui...et vous n'êtes pas emporté.(...)
Mahâkarta mahâbhoktâ mahajnânâ bhva-anagha.
"Vâsista dit à Rama : O Anagha ( toi qui est sans péché) sois mahâjnânî (  un grand connaissant ). Comment peux-tu y arriver ? Sois mahâkarta ( un grand agissant ), mahâbhoktâ ( un grand jouissant ) , et alors tu pourras être mahâjnânî ( un grand connaissant)."
On ne peut pas être un grand Connaissant sans agir et jouir auparavant , parce que jnâna ( connaître) signifie : yathâ-shitam vatsu drsyate ( les choses vues telle-qu'elles-sont). C'est cela que jnâna ( la connaissance )signifie.

Comment peut-on voir les choses telles qu'elle sont ? Prenez un bâton de bambou. Il a l'air très solide d'après son apparence extérieure . Comment pouvez-vous être sûr qu'il l'est vraiment , qu'il n'a pas été mangé par des vers et qu'il n'est pas pourri à l'intérieur ?

P : En écoutant le son qu'il produit lorsqu'on le frappe de l'extérieur , en lui donnant un coup...

S : Cela sera-t-il suffisant ?

P : Bien-sûr , s'il n'est pas complètement rongé...

S : Mais si vous voulez en être tout-à-fait sûr ? Cela sera-t-il suffisant d'écouter le son qu'il produit en lui donnant de petits coups? Essayez de visualiser concrètement ce qui se passe .Voilà un bâton de bambou . Il est pourri de l'intétieur , mais son apparence extérieure a l'air irréprochable . Essayez d'écouter le son qu'il produit en lui donnant de petits coups . "Non, le son ne semble pas parfait ." Un doute subsiste dans votre esprit . Comment l'apaiser ?

P : En essayant de le casser ...

S : Oui , en essayant de le casser , en le tenant bien ferme et bien serré entre vos mains  et en essayant de frapper le sol de toutes vos forces . Si vous frappez le sol faiblement , vous ne saurez rien . Ce n'est qu'en frappant très fort que vous pourrez apaiser votre doute . Cette force , cette action vigoureuse , c'est ce qu'on appelle bhoga."

S P
L'Expérience de l'Unité

Partager cet article
Repost0

commentaires