Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 18:40

Merci à tous mes amis d'avoir apporté de nouveaux éclairages à mon dernier article . Je partage maintenant ce texte que je gardais en réserve depuis longtemps et qui fait  écho à ces échanges.

 

 

image-enfant-interieur.jpg

 


 

"Y-a-t-il de l'amour entre les deux parties de vous, l'adulte et l'enfant intérieur ? Etes-vous perpétuellement en guerre dans le dialogue intérieur ou parvenez-vous à une paix intérieure ?

Tout l'amour de soi est suspendu à cet équilibre, à cette libre circulation d'énergie, à cette communication entre les deux polarités, masculine/féminine, adulte/enfant, logique/ intuitive.

Créer, c'est décider, changer c'est décider , ce pouvoir de choisir est chez l'adulte , mais l'adulte est beaucoup plus fort quand il sent que son action est soutenue par le désir et la plaisir de l'enfant.

Comment se fait-il que nous ayions une distorsion en nous entre le savoir et le faire ? Comment se fait-il que je sache qu'il est bon pour moi de ne pas manger trop de sucre ni de graisses et que je le fasse quand même?

Comment se fait-il , que je sache, à ce stade éclairé, que le conflit est stupide et que je continue à le créer dans mon couple et au bureau ? La réponse est lumineuse. La résistance au changement vient du fait que l'adulte tente de fonctionner comme s'il était seul à l'intérieur de nous, sans tenir compte de l'enfant intérieur, sans l'informer, sans l'éduquer.

la plupart d'entre nous ont reçu une éducation d'adulte dominant face à un enfant dominé. Nous avons intériorisé ce rapport et nous le rejouons dans notre théatre intime."

 

Paule Salomon

 

La Femme solaire

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Mon discours est un peu abrupt, c'est vrai ;-)<br /> Dans la réalité je suis douce avec mon enfant intérieur<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Je n'en doute pas, Anne, car à ton contact je sens cette douceur. Je disais cela pour moi surtout, car je ne l'ai pas toujours été, douce, et de découvrir cette douceur est une bénédiction.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Sans oublier que l'enfant en nous peut aussi devenir un tyran, en ce sens qu'il induit en nous un comportement inadapté à la situation dans laquelle se trouve l'adulte. Il s'agit pour moi de tenir<br /> l'enfant dans ses bras, de le rassurer et de lui dire: je t'aime, n'ai pas peur, nous sommes réunies, mais là, c'est moi l'adulte qui vais agir. Je reconnais la souffrance que tu as vécu, je suis<br /> prête à t'ouvrir les bras à chaque crise, mais cette accueil ne sera pas un "Oui" à un comportement issu de toi. tu es le passé et ici et maintenant j'ai changé. Je reconnais l'enfant dans son<br /> existence en moi mais je ne lui accorde pas la place qu'il voudrait avoir.<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Merci Anne, avec un tel discours l'enfant en nous n'a qu'a bien se tenir! J'ai remarqué avec mes élèves que la douceur, avec un peu d'humour,  était  la seule manière d'obtenir quelque<br /> chose.Bisettes ...<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> Voilà comment cet "amour de soi " s'est manifesté en moi.<br /> <br /> Longtemps j'ai cherché à tâtons un chemin qui semblait s'évaporer sous mes pas tout en ayant l'intime conviction de la nécessité de "marcher".<br /> Un jour j'ai observé une curieuse attitude en moi, je partageais tout par moitié comme si une part restait à offrir ou comme si la moitié de moi seulement s'exprimait. L'attention minutieuse à ce<br /> petit détail a ouvert un bouleversement intérieur, comme une évidence si puissante qu'elle coupe le souffle,une partie de moi, en souffrance, avait besoin d'être alimentée.<br /> Ainsi "Lise" est née.<br /> <br /> Elle représente " celle qui chante et rit"<br /> Ce mouvement s'est condensé sous cette expression:<br /> "Suivre la Joie"<br /> <br /> <br /> C'est d'une rencontre qu'il s'agit, une rencontre au plus profond de nous, comme une poignée de main, qui nous fait " sentir" la vie que nous " pensons" pour enfin la savourer.<br /> <br /> Tel est du moins la perception que j'en ai aujourd'hui.<br /> Merci Sylvie pour ce partage qui m'a permis de faire écho en moi à ce " chemin ".<br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Je suis très touchée Lise , par ce que tu offres en partage... ce sont des premiers pas, pour moi. Aussi les compagnons de route sur ce chemin de joie sont -ils des amis précieux! Merci ma<br /> précieuse amie... Sylvie<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> merci pour cet extrait de Paule Salomon ; elle décrit bien comment l'adulte peut devenir un dictateur intérieur ou un tyran et nous juger continuellement ...<br /> En thérapie , les personnages , dont parle éric dans son poste d'aujourd'hui , sont le lieu d'une exploration et d'un ajustement en développant la bienveillance d'abord , avant toute autre chose ,<br /> pour que chacun des personnages soit reconnu , accueilli pour ce qu'il est ...<br /> Et ce chemin est sacré ; c'est une pratique .<br /> Toujours à actualiser ! Comme l'amour inconditionnel du parent à l'enfant... mais à l'intérieur de nous .<br /> Belle journée à toi , sylvie. Je t'embrasse. gandha.<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> merci Gandha, j'approfondis de jour en jour.<br /> <br /> <br /> Je vais remettre des chaussettes pour passerune belle journée automnale dans le béarn...belle journée à toi aussi! Bises. Sylvie<br /> <br /> <br /> <br />