Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 19:15



lapo1424.jpg



                          Plus de soixante-dix ans ont passé.
           Ce que les hommes appellent le vrai
           et le faux ne me concerne pas .
           La neige de la nuit 
           a effacé les traces de mes pas
           Sous la fenêtre brûle l'encens.


                                         Eizo Ryokan



Partager cet article
Repost0
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 18:55

                                  undefined

             Sur la neige couvrant la boite aux lettres ,
              l'étoile minuscule d'une patte d'oiseau 
                    - de fraîches nouvelles du ciel .


                                                Christian Bobin

Partager cet article
Repost0
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 10:32


undefined

   










    Yasmin Levy , 
    avec 
    Natacha Atlas : 
    Mano Suave


Partager cet article
Repost0
20 février 2008 3 20 /02 /février /2008 10:05



undefined

                                            Le bambou existe
              au-dessus et en-dessous de son noeud .

Partager cet article
Repost0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 21:29

                                                  Quand vous parlez d'un chemin, 
                        où êtes-vous maintenant ?
                         Et où voulez-vous aller ?
 

ENTRADA.jpg

Partager cet article
Repost0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 21:16

         Une petite phrase écrite sur la porte de Victor , à HTV...

 
100_0685.JPG

               

"L'humilité sur le chemin est la torche du spéléologue"
Partager cet article
Repost0
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 19:27



www_antoloji_com_379922_595.jpg

     La certitude d'avoir été , un jour , une fois , aimé - 
         c'est l'envol définitif du coeur dans la lumière.

                                                     C.Bobin

Partager cet article
Repost0
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 18:50
Dans " L'obligation de conscience " , 
Yvan Amar décrit " La relation consciente " ...

"1- Lorqu'on reconnaît un  argument  du réel et qu'on le pratique comme forme du souvenir  , du rappel , 
       undefined                        après
  L'AUDITION intervient 
  LA CONSIDERATION
  qui se fait de façon solitaire
  et intériorisée .

  On ferme les yeux ,
  et ce qui a été reconnu  et recueilli précieusement de la bouche du maître , ou de l'intuition que l'on peut avoir eue soi-même - qui n'appartient pas au domaine de la pensée , de l'émotion , de la sensation -, celà qui a été reconnu peut alors , à l'intérieur de nous , se développer par cette méditation et travailler comme un ferment.

C'est ce qu'on appelle le feu de la fermentation

Comme le levain  qui fait lever la pâte , l'argument de réel qui est précieusement conservé , entretenu comme une flamme intérieure , gardé comme la flamme divine , est nourri , alimenté par le recueillement et l'attention dirigée .

Ce feu - là agit comme un ferment et développe un feu intérieur transformateur .

Mai celà ne suffit pas , et celà seul serait dangereux . D'une certaine façon , ce vécu intime lié aux fermentations de ce feu -là va devoir se vivre dans la relation à l'autre , dans la matière et la manifestation , pour s'incarner et s'intégrer - ainsi vous évitez le risque que celà vous monte à la tête et vous déstabilise .

2- C'est là qu'intervient le deuxième feu , celui qui apparaît dans la relation  et que l'on appelle le feu de la FRICTION  , la FRICTION CONSCIENTE . C'est à travers l'expérimentation de ce qui est ressenti dans la fermentation , en situation vivante dans la relation à l'autre , que se vit le feu de la friction . C'est ce que j'ai appelé la "relation conciente" , le vécu de la relation consciente .

C'est la pratique du SOUVENIR  dans un quotidien conscient , où la matière même de ce quotidien qu'est la relation devient le support du rappel , le support du souvenir .

Il est indispensable que ces deux aspects soient présents dans le travail . C'est ce qu'on appelle , dans toutes les traditions métaphysiques , 
l'aller et le retour .

Pour qu'une ouverture de la conscience ne soit jamais en décalage avec notre vécu et notre expérience quotidienne  , il faut qu'il soit intégré , absorbé dans le quotidien , afin que nous soyons véritablement transformés par ce vécu un peu exceptionnel . 

C'est celà la gestion correcte du feu . (...) 

Il faut bien le surveiller . Il ne faut pas qu'il soit trop bas ou trop fort , il en est de même en cuisine . Cette dimension , cette exigence de l'aller et du retour nous oblige à la matière , nous oblige au monde."
Partager cet article
Repost0
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 21:06








      Dick Annegarn
Partager cet article
Repost0
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 20:49

undefined



                   Il n'y a pas d'autre consolation que la vérité.

                                Christian Bobin
Partager cet article
Repost0