Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 02:11

 

Bague.jpg

 

Mohammed (saws) est le Sceau des Prophètes dans le sens qu'il vient clôturer une longue lignée de 124000 prophètes envoyés par Dieu au cours des âges et à travers les continents. Il est le seul prophète a avoir annoncé qu'il serait le dernier.

Dans le Coran, Allah annonce :

"Muhammad n'est le père d'aucun de vous, mais il est l'Envoyé de Dieu et le Sceau des Prophètes."

(Coran 33.40)

Ce que le Prophète  (saws) explique :

«La comparaison entre moi et les prophètes qui m’ont précédé est semblable à celle d’un groupe d’ouvriers qui ont participé à la construction d’une maison et l’ont achevée en y laissant une place vide pour une seule pierre ou une seule brique. Des passants en admiration dirent avec étonnement si seulement il n’y avait pas cette brique qui manque. Je suis cette brique et je suis le dernier et le sceau des prophètes'.» "

 (Rapporté par Mouslim)

Voir l'article ici

 


Partager cet article
Repost0
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 01:50
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 00:38

 

En 2009.. Quebec.



 Le mouvement des corps et celui des pensées,
le fou rire d'un ruisseau et l'effarouchement des bêtes sous les buissons, tout va ensemble,
tout fait une seule étoffe,
entrelaçant l'air et le songe, le visible et l'invisible.
C.Bobin

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 22:43

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 01:40

 

 

 

.

 

bouquet-champetre-418879.jpg

 

 “Bayram geldi. Sultanın cemâli bayram için süslendi. İki cihanda da böyle bayramlığı, böyle görünüşü, böyle güzelliği kim görmüştür? Ey benim gönlüm, ey benim canım! İşte asıl bayram, gerçek bayram budur. O cihan hazinesi, gizlendiği yerden çıktı, göründü, bu bir bayram değil, binlerce bayramdır.”

 

(Hz. Mevlânâ)

 

 

La fête est arrivée

La beauté du Sultan a été maquillée pour la fête.

On n'a pas vu une beauté pareille dans les deux mondes

Qui a pu voir une beauté pareille ?

O Mon Coeur, O Ma Vie !

Voilà la vraie fête, la vraie fête c'est cela.

Ce trésor qui est dans ce monde, 

Est sorti de là où il était caché

Il a été vu,

Cela n'est pas une fête,

Cela c'est des milliers de fêtes.

 

Hz Mevlânâ Djalâl Od Dîn Rûmî

 

 

 


Partager cet article
Repost0
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 03:00

 

Se taire: l'avancée en solitude, loin de dessiner une clôture, ouvre la seule et durable et réelle voie d'accès aux autres, à cette altérité qui est en nous et qui est dans les autres comme l'ombre portée d'un astre, solaire, bienveillant. 

 

 

1012093_599385043472504_2018456042_n.jpg

 

Christian Bobin

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 02:28

 

 

Aşk geldi, beni sarhoş ve mutlu etti; beni zamaneye kölelik etmekten kurtardı. Benim, güzelliği karşısında öldüğümü görünce, beni şefkatle sevip okşadı ve hayat verdi.

 

Sultan Veled

Rubailer 

 

15196_10152339567784262_969810859547188687_n.jpg

 

L'amour est venu, il m'a rendu ivre et heureux.

Il m'a parfois empêché de devenir aveugle.

Me voyant mourir face à sa beauté,

il m'a aimé et caressé tendrement, et offert la vie.

 

Sultan Veled

Odes

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 02:02

 

 

Sultan Valad

 

 

Né en 1226, mort en 1318, fils ainé et successeur de Djalal ud-Din Rûmi à la tête de la tariqa des mawlavis que son père avait fondé à Konya, en Anatolie. C'est lui qui en fut le véritable organisateur et contribua à sa diffusion dans toute l'étendue de l'empire. Disciple très proche de son père et maître spirituel, Sultan Valad nous a laissé des souvenirs précieux sur lui, notamment dans son Valad-namé. C'est certainement lui qui recueilli les enseignements de Djalal ud-Din Rûm

 

Extrait de : Anthologie du soufisme

 

 

 

destar.jpg

 

L'oubli de soi

Celui qui ne s'adonne pas à la recherche de son "moi" démontre qu'il est misérable et inutile.

"Puissé-je moi-même, et cent autres comme moi, être serviteurs

de celui qui a fait de lui-même un compagnon." (...)

Puisque c'est l'existence de Dieu que tu as choisie, oublie ta propre existence. Puisque ton but est de voir Dieu, majesté divine, abandonne ton orgueil et sois un amant humble, ne cherche à gêner personne. (...)

Tous les métiers, les tentations et les attachements de ce monde ont pour origine et essence le "moi" et le "nous". Le "nous" et le "moi" sont la source d’où tout provient. Quand tu élagues l'arbre et que la racine demeure, de nouvelles branches pousseront. Il faut que dans cette recherche tu ne recules devant rien, qu'il s'agisse de connaissance ou de pratique, (...)

Car, o pèlerin ! les voiles sont innombrables, tant de ténèbres que de lumière. Tu dois passer au delà de tous, comme un homme véritable. Le moyen c'est la douleur et la sincérité, l'amour et le désir. La douleur doit détruire le plaisir et l'homme doit avancer à grands pas. Si la femme enceinte connait, au sujet de l'enfantement, cent sciences et méthodes, elle ne sera aidée en rien au moment de l'accouchement, et ce n'est pas par le moyen de ses connaissances que l'enfant sortira d'elle. C'est plutôt la douleur qui lui fera atteindre son but, et non la science de l'art. Quand la douleur produit de fortes poussées, l'enfant arrive vite. Au moment d'enfanter Jésus (le salut soit sur lui) c'est la douleur qui amena Marie (le salut soit sur elle) au pied du palmier et la fit enfanter l'esprit de Dieu. Ton corps et ton enveloppe sont comme Marie. Car l'âme charnelle - nafs - est pareille à une femme, et l'intellect - 'aql - pareil à un homme. Ta foi et ta connaissance - ma'rifa - qui proviennent de l'intelligence véritable, c'est là ton Jésus. Si la douleur divine te domine et t'envahit sans cesse, cette douleur ne te laisse pas le temps de t'occuper d'autre chose. Sans nul doute, de ton âme pareille à Marie, Jésus, qui est l'esprit de Dieu, naîtra. Quand tu as compris cela, ne fais pas tant d'efforts pour acquérir la science et les arts. Augmente ta sincérité et ta douleur, afin que tu sois toujours immergé dans le désir et dans l'amour. Sépare-toi de ce qui est autre que le Bien-Aimé et (ne fais rien d') autre que Le voir, de sorte que tu dépasses tous les voiles...

 

Extrait de : Maître et disciple.

 

Cité dans : Anthologie du Soufisme

(Eva de Vitray de Meyerovitch)

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 03:09

 

10500347_738434176213658_5396132678198277279_n.jpg

 

 

 

3545. Aynan, kılıftan çıktı. Ayna ve terazi yalan söyler mi?

Ayna ile terazi, kimse incinmesin, utanmasın diye sözünü saklar mı?

Ayna ile teraziye yüzlerce yıl hizmet etsen onlar yine doğrucu ve kadri yüce mihenklerdir.

Sen benim sırrımı sakla, doğruyu gizle; sen de eksik gösterme, fazla göster, ( diye yalvarsan bile)

 

3550. Onlar sana “ Kendini maskara etme ayna, terazi nerede; hile düzen nerede?

Tanrı, hakikatlerin bizim vasıtamızla anlaşılması için kadrimizi yüceltti.

Eğer bu doğruluğumuz olmasaydı ne değerimiz olurdu; iyilerin yüzünü nasıl ağartırdık?” derler.

 

Hz Mevlânâ

 

Mesnevî Şerif

Cilt 1

 

 

 

3545: "Ton miroir est sorti de son étui; comment le miroir et la balance diraient-ils des choses fausses? 

"Comment le miroir et la balance se tairaient-ils de peur de blesser ou d'humilier quiconque?

Le miroir et la balance sont de nobles pierres de touche; si tu les implores pendant deux cent ans,

Disant " par amour pour moi, dissimule la vérité; montre l'avantage et ne dévoile pas le manque",

3550- Ils te diront: " Ne te gausse pas!Le miroir et la balance, ensuite la tromperie et la fausseté!"

Puisque Dieu nous a faits afin que grâce à nous il soit possible de connaître la vérité,

 

 - Si cela ne se produit pas, quelle valeur avons-nous, ô jeune homme? Comment deviendrons-nous un reflet de celui qui est beau ? "

 

Hz Mevlânâ

Mesnevî

Livre 1

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 00:28

 

Viens, empresse-toi auprès de ce visage de rose... 

Partager cet article
Repost0