Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 13:45
Partager cet article
Repost0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 22:52

 

 

"Pour qui prétendra quelque chose, nous en ferons pour lui une épreuve. S'il n'y avait pas d'épreuve, tout le monde prétendrait être l'ami d'Allah. "

 

Hz. Geylâni

 

(Tweet de H. Nur Artiran)

 

Hz-Geylani.jpg.

 


Partager cet article
Repost0
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 21:19

 

 

3006653-gel-gor-beni-ask-neyledi

 

Souffle de vie

Seigneur fais sonner le vent

A mes oreilles

Afin que je me souvienne

De ton souffle

Et que telles les frêles fleurs des champs

 Je m'incline devant Ta volonté

 

Carolyn Carlson

 

 


Partager cet article
Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 23:00

 

 

Est-ce possible que tu sois si accessible ?

Est-ce un défi à notre cerveau limité ?

Es-tu caché ou bien visible ?

Es-tu là, au beau milieu de nos nuités ?

 

Comme une bougie toujours allumée

 

Un soleil qui ne se voile jamais

 

Une aurore perpétuelle

 

un sourire éternel

 

Une pluie et son arc-en-ciel

 

Les ailes qui nous poussent lorsqu'on t'appelle

 

 



Partager cet article
Repost0
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 22:58

      

 

 rose jaune

.. Je t'aime de plus en plus..


Partager cet article
Repost0
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 22:21

 

 

 

 

- Chers télespectateurs , bienvenue dans l'émission Ab-I hayat. Bien-sûr nous sommes avant tout dans le mois de Muharrem.

(Article sur le mois de Mouharram

Que cela soit l'occasion de bienfaits et que ce mois soit sacré.A vous aussi mon Maître bien-sûr..

 

- Je vous remercie beaucoup. Je voudrais présenter à tous nos chers télespectateurs mes sincères respects et Amour. Je souhaite que la providence du mois de Muharrem leur permette d'être dans l'Amour. Que nous le serons tous ensemble Inshallah. 

 

- Inshallah Mon Maître..

Mon Maître, nous avons fait nos Ashurés !

(voir article sur le Ashuré ici)

- Que cela soit de l'Amour.. Que pour ceux qui en mangent, disons que cela permette de manifester la Réalité..

 

- Que de bonnes bases ( pour commencer)! 

Cuisiner le Ashuré le jour du Ashuré , il paraît que cela apporte dans la maison tout au long de l'année, des profits, des bienfaits, des subsistances.. est-ce vrai, mon Maître?

 

 

- Efendim, dans les maisons où sont cuisinés les Ashurés , il ne peut y avoir de gêne, de soucis, de peines, de souffrances.. Si des beautés viennent, c'est de  là (?). Pourquoi ? Nous le verrons un peu plus loin..

- Nous pouvons faire une émission sur ce thème..

- Nous aborderons le sujet dans cette émission, Inshallah..

- Très bien. Chers télespectateurs, nous allons parler dans cette émission des péchés. Ce n'est pas un sujet très agréable, mais  de temps en temps cela nous vient à l'esprit, soit que nous faisons des péchés sans le savoir (Inshallah que nous n'en faisons pas), soit que dans notre entourage il y ait un ensemble de choses que nous voyons..

Généralement, dans les ayets du Coran, les péchés sont divisés en deux parties, : les grands et les petits péchés. Les "kebaïrs" désignent les grands péchés, n'est-ce pas ?

-Eyvallah..

- Nous ne pourrons pas voir tous les péchés dans cette émission. Je souhaite que nous parlions de certains des plus importants des péchés, de ceux à qui nous devons faire le plus attention.

Si vous le permettez, je voudrais parler d'un Hadith-i Sherif (?). Notre Hazreti Prophète a dit : " Puis-je vous informer sur les plus grands péchés?".. Puis il dit: "Le polythéisme * (l'associationisme), l'ingratitude envers les pères et les mères, et surtout les paroles mensongères et les faux témoignages".

Mon Maître, si vous le voulez bien , commençons par le polythéisme: pourquoi est-ce l'un des plus grands péchés?

 

* ( Le mot qui est employé est "Shirk", qui se traduit en premier lieu par polythéisme. Mais il désigne aussi l'associationisme, l'idôlatrie, le dualisme.. ces termes seront utilisés tour à tour en fonction du contexte.)

 

- Ne disons pas "pourquoi le polythéisme (l'associationisme) est-il l'un des plus grands péchés?", mais plutôt: "pourquoi est-ce le plus grand péché"..Car face à lui, il n'y a pas de plus grand péché. Le polythéisme est Le plus grand péché. Cependant, pour pouvoir exprimer dans son sens exact ce qu'est le polytheisme, il est utile de connaître l'opposé du polythéisme.. L'opposé du polythéisme , le contraire, est le monothéisme, l'Unicité (Tevhid); ce qui veut dire que tout ce qui sort de la croyance en l'Unicité est dans le domaine du polythéisme. L'Islam, dans son ensemble, est une façon de vivre s'appuyant sur la croyance en l'Unicité.

Autrement dit,  l'Unicité = l'Islam. 

Nous avons déjà abordé le théme de l'Unicité dans de précédentes émissions, même si c'était court. Mais si une personne veut parler de l'Unicité, une vie entière ne suffirait pas.

Si vous le permettez, puisque l'opposé du polythéisme est l'Unicité, je voudrais à nouveau parler de l'Unicité, et citer quelques phrases; L'Unicité c'est, comme nous le savons, dire "Lâ illahe illallah", en tant que mots, mais au delà de ces mots, il s'agit de ne s'appuyer sur rien d'autre qu'Allah, de n'être confiant qu'en Allah, de ne donner son coeur qu'à Allah,de ne pas être accroché à la forme et aux apparences, et,..de ne pas être un ignorant .. en s'accrochant aux causes, et en leur donnant raison.

 

"Tevhid inancı tümüyle birlik içerisinde yaşamaktır.

Her işimizde, her düşüncemizde, her sözümüzde, Râbbimizi hatırlamaktır." 

 

La croyance en l'Unicité, c'est vivre tout ce que nous avons à vivre dans l'Unité C'est se souvenir de Notre Seigneur pour toutes nos actions, nos pensées et nos paroles.

 

(5mn)

 

Ainsi nous avons dit que l'Unicité c'est de ne pas s'attacher aux formes et aux apparences. Et, voyant les causes, ne pas leur donner raison, et ne pas oublier.

 

Hz Mevlânâ dit dans un Beyit du Mesnevî:

"Allah est Beau, Il aime les Beautés. Allah est pur (propre), Il aime les purs. Allah est sans forme et sans apparence. Il désire aussi que Ses serviteurs soient sans forme et sans apparence".

Si, nous autres, nous voulons être proches de Notre Seigneur, nous devons absolument être sans forme et sans apparence..

Ce qui veut dire que nous ne devons pas nous accrocher à la forme et à l'apparence.

 

Si nous faisons attention à tous les évènements que nous vivons, (nous voyons qu') il y a toujours  quelqu'un derrière... et nous ne pensons jamais que la causalité véritable vient de la providence divine de Notre Seigneur.

Cela aussi est l'un des plus grands péchés d'associationisme . 

 

Ainsi nous avons dit qu'il ne faut pas s'attacher aux causes. 

Ne pas s'attacher aux causes est tellement important, que si vous le permettez, je voudrais donner un petit exemple de Beyazit Bestamî Hazretleri..

 

Comme nous le savons, Beyazit Bestamî Hazretleri est un grand Saint, un Pôle des Connaissants. Même s'il est un Pôle des Connaissants, il est mortel.. Après qu'il soit allé dans l'Au-Delà, Notre Seigneur lui demande: "Yâ Beyazit, avec quoi es-tu venu en Ma Présence?"

Beyazit Hazretleri est un homme accompli (mûr, parfait), et il répond: "Mon Seigneur, je n'ai rien qui soit digne de Toi, mais, Dieu merci, je ne suis pas venu en Ta Présence avec de l'associationisme."

La réponse de Notre Seigneur: " Yâ Beyazit, tu as sans doute oublié le jour où tu as bu du lait.."

" Tu as dû oublier le jour où tu as bu du lait.. n'as-tu pas à ce moment là associé quelque-chose à Moi-même? Quel est ce jour? ..Un jour, Beyazit Hazretleri a bu du lait, et ce soir là, son ventre a été encombré, a eu mal, et  a été dérangé. Puis, il a dit aux personnes de son entourage: "Aujourd'hui je suis dérangé.. J'ai bu du lait, et je suis dérangé".

 

 

Voyez , Efendim... d'un petit dérangement, dire "J'ai bu du lait et je suis dérangé", c'est être attaché aux causes. C'est donner raison aux causes, et (L') oublier. Si cela est de l'associationisme, imaginez comment nous devons mettre de l'ordre dans nos vies.. Comment nous devons penser à l'intérieur de nos vies... Comment nous devons vivre.. Et comment nous devons remettre certaines choses à l'intérieur de ce cadre. 

 

Maintenant.. l'associationisme , d'un autre point de vue, c'est adorer des idoles. C'est pour cela que l'opposé du polythéisme , c'est le monoyhéisme. 

L'associationisme c'est adorer des idoles, le contraire du monothéisme...les personnes qui ne sont pas dans l'Unicité.. dans quelle position sont-elles? Elles adorent des idoles... 

 

Hz Mevlânâ dit dans un Beyit du Mesnevî Sherif:

"Qu'est-ce qu'adorer des idoles? "

Il répond à cela:

"Si toi, tu restes dans la forme et les apparences, si tu prends des décisions en regardant l'apparence extérieure des gens, alors tu adores des idoles"..

Ce qui veut dire qu' en rester à la forme , à l'apparence, être attaché aux causes, c'est adorer des idoles, et en effet c'est l'un des plus grands (péchés) d'associationisme.

 

 

- Mon Maître , je m'interroge au sujet des idoles.. Parce que en ce moment personne n'adore d'idoles, ou si ça a lieu, c'est dans d'autres pays, d'autres civilisations que nous voyons ces croyances... Maintenant dans l'Islam, à quoi correspond  "adorer des idoles"? Est-ce d'être relié par le coeur aux affaires du monde ? 

 

 

 

- Bien-sûr que nous pouvons le dire...

Si vous le permettez, je voudrais évoquer un Hadith-i Sherif. 

Notre Prophète un jour , s'asseyant avec ses compagnons, se met à réfléchir très profondément, et il y a sur lui une tristesse.. Tout d'un coup, il revient à lui-même, et il dit: "Ma plus grande peur au sujet de ma communauté de croyants, est de les voir tomber dans l'associationisme ( a dualité)".

Comme "être dans la dualité" correspond à adorer des idoles, un des compagnons demande: " O Envoyé d'Allah, après que Vous soyez venu, après que l'Islam soit venu, comment la communauté des croyants (proches de Muhammed) pourrait-elle adorer des idoles?"

La réponse de Notre Efendi: "Faites bien attention.. Je ne dis pas que ma communauté de croyants va adorer les étoiles, ou la lune... ni qu'elle va adorer aucun objet.. 

Ce que je veux dire, c'est que ma communauté de croyants va tomber dans l'idolâtrie cachée.

 

C'est la plus grande peur que j'ai au sujet de ma communauté de croyants...

 

Ainsi, par ce Hadith-i Sherif, certains termes que nous avons utilisé s'éclaicissent: adorer des idoles, rester dans la forme et les apparences, rester accroché aux causes. En effet tout cela ce sont des idoles, mais quelle sera la plus grande idole? 

La plus grande idole est la personne même de chaque individu. C'est le moi, l'ego. 

Ce sont les ressentis et les pensées du moi, toute pensée  qui sort de l'Unicité, nos états d'être, nos façons de vivre.. c'est cela l'idolâtrie !

- C'est de nos jours, le plus grand problème..

- La plus grande idole.. Cependant, votre servante voudrait encore une fois parler de ceci: dans le Cher Coran, il est dit dans de nombreux Ayets: " N'adorez pas les idoles, n'adorez pas les idoles"..

En effet, auparavant on adorait un objet autre qu'Allah, pour qu'Allah accepte ( notre demande).. Mais Notre Seigneur savait (bien) qu'on arrivait à une époque où il n'y aurait plus d'adoration des étoiles, de la lune, du soleil, ou de certains objets sculptés... 

Puisque cela était ainsi, et qu'en effet cela faisait partie de la connaissance de Notre seigneur, pourquoi y avait-il autant d'Ayets sur le fait de ne pas adorer les idoles, et que cela soit une sentence jusqu'au jugement dernier ?..

Parce que toute chose à laquelle nous nous lions pas le coeur, en dehors d'Allah, c'est (comme) adorer des idoles..

C'est comme cela qu'il faut l'accepter ( l'entendre).

L'une des significations de l'Unicité (Tevhid), est:

"Allah est UN".. Il s'agit d'acceper qu'Allah est UN.

Et pour accepter qu'Allah est UN, (comme votre servante l'a si souvent rapporté, ce sujet étant si important..) si on veut s'unifier à Allah, cela ne fait pas UN..

Pour s'unifier à Allah...devant cette Unicité, (comme le propose Hz Mevlânâ) il faut soi-même n'être RIEN!

 

Et Shems- Tebrizi Hazretleri dit ainsi:

" Toi qui t'attache à nous en disant Moi! Moi! Moi! 

Quelle est donc cette façon de dire

qu'Allah est UN ?" 

 

 

Puisqu'Allah est UN, puisque tu dis "Allahu Ekber", puisque tu ne tombes pas dans le dualisme (l'assciationisme), puisque tu n'adores pas d'idole, pourquoi ne lierais-tu pas ton coeur à rien d'autre que Allah ? Pour être digne de cela (?) , pourquoi est-ce que tu ne mettrais pas de l'ordre dans ta vie?

Hz Mevlânâ continue ainsi :

"Ce corps est comme une lettre envoyée à Notre Seigneur. Du moins les états d'êtres que tu as eu et les gestes (actions)...

Avant tout , toi, lis cette lettre. Si tu as associé à Allah quelque chose, si tu as adoré des idoles, si tu as fait cela et que c'est dit dans ta lettre.. effaces tout cela et écris une nouvelle lettre."

Nous souhaitons qu'en ce mois de Muharrem, nous effacions cette lettre de notre corps, et que véritablement, en disant "Allahu Ekber", comme cela se doit (?) pour un serviteur (d'Allah), que nos états d'être et nos attitudes soient "Allahu Ekber". C'est notre souhait.

- Inshallah mon Maître.. (...) Mon Maître, le fils de l'homme peut-il tomber sans le savoir dans la dualité (l'associationisme)? 

- Ma chère Efendim, notre vie toute entière est dualité ( associationisme). (...) Si nous réfléchissons à l'exemple de Beyazit Bistamî Hazretleri : s'il-vous plaît, (dîtes-moi) dans quelle parcelle de notre vie il n' y a pas d'associationisme? 

Faisons-nous cela en le sachant (consciemment)? Evidemment non. 

 

C'est pour cela que (ces questions sont) à l'ordre du jour ...

Si même en disant "J'ai eu mal au ventre" (parce que j'ai bu du lait) c'est de l'associationisme...(...)

 Chaque être humain,dans sa vie, à l'intérieur des évènements de son quotidien (doit y réfléchir)... voyons...réfléchissons-y dans l' usine, dans notre famille, avec nos voisins, nos relations, dans les conversations avec nos amis, au sein de toute chose.. "Cela a eu lieu, ceci a eu lieu, celui-ci a fait ceci, et celui là a fait celà.. et cela est devenu ainsi !"

Et (nous disons cela) d'une manière catégorique, déterminée. D'accord.. "Aishe, Fatma, Ali..ont fait ceci ou cela et les choses sont devenues ainsi"..Seulement, lorsque l'être humain dit cela, il ne doit pas oublier Notre Seigneur.

Il ne doit pas si catégoriquement mettre au beau milieu (de la scène) une créature, soit quelqu'un d'autre qu'Allah.

Ce qu'Allah a voulu a eu lieu, n'est-ce pas Efendim ?

Ce sont les mots d'un Ayet:

" Ce qu'Allah veut aura lieu"

"Certains ont fait ceci ou cela, et cela est arrivé"..Oui, mais.. ce qu'Allah veut aura lieu, ce qu'Il ne voudra pas n'aura pas lieu.

Il ne faut pas oublier cela. 

Nous en avons parlé dans des "Sohbets" (causerie, conférence, allocution) précédents: lorsque nous sommes allés voir  le médecin, le médecin a donné des médicaments. Nous avons été beaucoup mieux, Dieu merci. En disant au médecin "Merci beaucoup, Efendim , vos médicaments ont fait beaucoup de bien"..il ne faut pas oublier, au plus profond de nous-même Notre Seigneur Guérisseur( El Shafi).

 

- Sur ce point, je voudrais dire.. qu'il ne faut jamais oublier nos sentiments de gratitude..

 

-Oui, bien-sûr, il ne faut pas les oublier. 

Si nous croyons que la santé provient directement du médecin, en oubliant Notre seigneur, il s'agit alors d'associationisme (Shirk).

 

Cela n'est-il pas honteux face à Notre Seigneur

dont l'un des Précieux Noms est "Shafi"

(Celui qui guérit) ?

 

Tout comme lorsque nous avons travaillé à un endroit, la fin du mois est arivé, nous avons reçu notre salaire. Nous avons peut-être remercié celui qui donne le travail,le comptable, (...) mais (aussi) depuis notre intérieur, dire à Notre Seigneur  merci pour notre subsistance..(?)

 

 

Bien-sûr cela passe par la main de quelqu'un.

Allah fait beaucoup d'actions en étant en lien avec des causes.(?) C'est pour celà qu'il ne faut ni oublier la cause, ni (L') oublier  en donnant raison à la cause.

Remercier (teşekkür) la cause, et rendre grâce (Şükür) en donnant raison à la cause.

 

Dire depuis notre profondeur,  à Celui qui donne notre subsistance ( Rezac) "Mon Seigneur, je te rends grâce", c'est bien se souvenir de Lui (Rezac)

 

 

الرزاق

(Al Razzâq/ Celui qui accorde la subsistance.)

 

Combien de personnes, à l'intérieur de leur vie,tout en donnant raison à la cause (reconnaissant sa validité),se souvient aussi 

(de Lui)?

 

 

Combien de personnes, ne s'arrêtant pas à la forme et à l'apparence, et regardant en arrière de ces apparences, arrivent à voir Le vrai Détenteur (des causes)? 

Nous tous lorsque nous regardons un évènement, nous prenons une décision en regardant le visage extérieur de l'évènement; ainsi, cela est de l'attachement à la forme, c'est de l'idolâtrie.

Tout cela c'est "Shirk", la dualité, l'associationisme.

Je voudrais raconter à nouveau une histoire de derviches. Vous le permettez?

- Oui, je vous en prie!

-Lorsque votre servante était dans ses premières années de soufisme, Mon Maître m'avait raconté cette histoire.. (j'étais encore) dans les âges de l'enfance: Un derviche a été au service pendant très longtemps dans une Dergah. Selon lui, il était arrivé à un degré assez important (de réalisation). Il espère ceci de son Maître: si une Dergah s'ouvrait, si il pouvait un poste, alors lui aussi serait un Maître.. (...). Il se voit ainsi..mais son Maître ne le voit pas du tout dans cet état d'être.

Bien-sûr la Maturité d'une personne est évidente et claire  par son coeur,(...), Le Maître remarque donc cela, mais ne dit rien du tout au derviche.

Il prend avec lui le derviche, et ensemble ils sortent pour un voyage.

En passant pas un villagen un âne se met à braire.En entendant l'âne braire, le Sheik s'arrête, et, comme s'il entendait cela pour la première fois, demande à son disciple: "Ahmet! Quel est ce bruit?" Le derviche Ahmet est étonné de l'état de son Maître, et répond:"Efendim, c'est un âne qui braie, il n'y a là rien qu'on ne puisse pas comprendre"..

"Ah.. Bon... !" fait le Maître.

Ils passent par un autre village, à nouveau un autre âne se met à braire. Le Maître fait comme s'il avait oublié, et demande à nouveau "Ahmet, quel est ce bruit?". Le derviche Ahmet répond: "Ah, Efendim, comme dans le village précédent, c'est un âne, un âne, quoi..."(...)

Ils vont dans un autre village, et en passant à nouveau un âne se met à braire.Le Maître se tient devant l'écurie d'où sort le brit. De l'écurie sort un villageois. Il dit au villageois:"Quel est le bruit qui vient de l'intérieur?".Le villageois, comme le derviche Ahmet, répond:"Efendim, il n'y a là rien qu'on ne puisse comprendre, c'est un âne qui braie".Le Maître secoue la tête"Hum.."Il se tourne vers le derviche:"Mon fils, Ahmet! Je t'ai demandé, non pas une fois, mais deux fois: "quel est ce bruit". Tu m'as répondu: "C'est un âne qui braie".Si tu fais attention, tu auras vu que la troisième fois , j'ai demandé à un villageois sortant d'une écurie.Lui aussi a dit que c'est un âne qui braie. Aussi quelle est la différence entre un villageois qui sort de son écurie, et un derviche qui sort de sa Dergah?"(...) Est-ce qu'il ne te fallait pas donner une autre réponse?Toi, ne devais-tu pas regarder cet évènement avec d'autres yeux, l'entendre avec d'autres oreilles?Ne devais-tu pas me donner une autre sorte de réponse?Est-ce avec cette intelligence-là que tu veux de moi un poste?

Ce que je veux dire , Efendim: même si c'est au sujet d' un âne qui braie, un homme qui se connaît ne dira pas "c'est un âne qui braie", il ne s'arrêtera pas à la forme et à l'apparence, il y avait à cela une autre réponse: quelle était la plus simple des réponse qu'un derviche doit donner ?

 

"Efendim, il s'agit d'un âne qui invoque Dieu, avec son propre langage et son propre état d'être "

 

C'est un autre angle de vue donné à l'évènement, une autre façon de l'entendre.L'être humain qui est dans la rue, voit cet évènement avec les yeux, l'entend avec les mêmes oreilles. Et toi aussi tu l'as regardé avec les mêmes yeux, et entendu avec les mêmes oreilles.Ou bien: quelle est la différence entre un homme ignorant et un homme matûre? Un être humain ignorant adore les idoles, un être humain mature n'adore pas les idoles.Aussi, pour rester dans une forme de compréhension à notre vécu: quelle est la différence entre notre façon d'écouter et celle de tout le monde? Entre notre façon de voir et celle de tout le monde? Aussi, allons beaucoup plus en profondeur face aux évènements qui arrivent à longueur de journée.Nous sommes dans le mois de Muharrem..Allons plus en profondeur.Si nous entendons et voyons les évènements qui viennent à nous comme le fait tout le monde, (...), alors quelle est différence entre nous et les autres? Même s'il s'agit d'un âne qui braie, un derviche ne dit pas "c'est un âne qui braie", il a honte, il est idolâtre.  (...)

Si nous regardons avec les yeux de notre tête , et entendons avec les oreilles de notre tête, comment ne serions-nous pas des adorateurs d'idoles?

(23 mn)

-------------------------------------------------

- Puisque nous sommes dans le mois de Muharrem, n'est-ce pas Efendim? Dans le mois de Muharrem, nous faisons cuire le Ashure, n'est-ce pas Efendim?. Nous avions dit que nous aborderions le sujet, n'est-ce pas? Et bien quand c'est le moment, j'aimerais que nous abordions le sujet..

- Je vous en prie..

- Bien..

 Cet Ashure qui est cuisiné en ce mois de Muharrem, n'est-ce pas en saignant notre coeur, en faisant tomber de nos yeux des larmes de feu, en faisant tomber dans le feu de l'enfer 40 espèces  lavées à l'eau de Zem-Zem..(?)

Qu'est donc ce Muharrem? C'est le Martyre de Notre Hazreti Hussein Efendi.

Quelle douleur est-ce que celle là?

La terre a-t-elle  vu une douleur plus grande que celle-là ? Elle n'en a pas vu..

Mais nous, ce jour là, que faisons-nous? Avec nos (propres) douleurs, nos propres souffrances, avec nos blessures saignantes, avec le feu de l'enfer qui tombe dans nos coeurs, nous dirons que nous faisons cuire le Ashuré.. (?) N'y a-t-il pas là-dedans une sagesse, un bienfait? Est-ce seulement faire cuire des pois-chiches, faire bouillir des haricots?  

 

 

(Arrêt dans la traduction jusqu'à la 30ème minute environ, car elle nécessite un travail plus approfondi . Je reprendrai par la suite.. Le thème est "Cuire le Ashuré en ce mois de Muharrem  c'est ne pas oublier l'Unicité, ne pas tomber dans le dualisme, suite au martyre de Hz Hussein)

 

30 mn 50 

 

- Mon Maître, le deuxième péché (important ).. est

"  Le manque de respect pour le père et la mère"

J'aimerais que nous en parlions, car le père et la mère.. c'est très important !

D'ailleurs dans la sourate Isra (17/ Le voyage nocturne), Ayet 24, il est dit ceci:

 

23. et ton Seigneur a décrété: ‹n'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point: ‹Fi!› et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.

 

 

En effet en beaucoup d'endroits , les Ayets dans Le Coran donnent beaucoup d'importance au père et à la mère.

Quelle importance leur donnons-nous, nous..? Nous les aimons, ils comptent pour nous, mais nous passons à côté de beaucoup de choses...

 

- Ma chère Efendim... Notre Seigneur dit ainsi: "N'associe rien à Allah. Ne manque pas de respect à ta mère et à  ton père  ." En premier, il y a "Shirk" (associationisme), et en deuxième " Ne manque pas de respect à ta mère et à ton père"...

Bien-sûr que nous ne manquerons pas de respect à notre mère et à notre père.

Aussi, je dirais aux jeunes d'aujourd'hui, que si jamais nous étions assez "culotés" pour manquer de respect à nos père et mère, et que cela était si facile de blesser ses  parents, alors, (je m'inclue moi-même), prenez votre père et votre mère, emmenez-les et mettez-les dans un endroit où ils sont dans le besoin, et restez auprès d'eux autant de temps qu'ils en ont passé auprès de vous...

Est-ce facile d'être un père et une mère? Est-ce facile? La chose la plus difficile au monde est d'élever un être humain. 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 14:01

 

 

 J'ai une grande peine   

mais je ne l'échangerai pas

pour mille remèdes.

 

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 13:38

 

"Ey yüce Rabbim kusurlarımı bağışla kötü hallerimi düzelt"

 

 

 

"ô Très Haut Seigneur pardonne mes fautes

et rectifie mes mauvais états d'être."

 

 

 

 

.

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 13:37

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 23:54

 

 

 

Partager cet article
Repost0