Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 10:24

 

 

 

;

 

Viens, viens! Brûlons au feu de l'Amour!

Partager cet article
Repost0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 22:46
Partager cet article
Repost0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 14:51

 

 

Allah’nın Musa Aleyhisselâm’a”Ey Musa,ben yaratıcı Allah,seni seviyorum”diye vahyetmesi


   Allah Musa’nın gönlüne vahyetti: “Ey seçilmiş kişi ben seni seviyorum.”  

   Musa ey kerem sahibi dedi: sebebini söyle de neyse onu arttırayım. 

   Allah dedi ki: Çocuk,anası kendisine kızsa bile yine anasına sarılır!  

   Ondan başka birisinin varlığını bile bilmez... ondan mahmurdur, ondan sarhoş.

2925. Anası ona bir sille indirse yine anasına gelir, ona sokulur.  

   Ondan başka kimseden yardım istemez... bütün şerri de odur, bütün hayrı da o. 

   Senin hatırında da hayırdan, şerden bizden başka kimse yok... başka yerlere dönüp bakmıyorsun bile!  

   Benden başka ne varsa sence taştan, kerpiçten ibaret... ister çocuk olsun, ister genç, ister ihtiyar, hiç kimseye aldırış 

ettiğin yok. 

   Namazda “İyyake nâbüdü- yalnız sana taparız” ve belâ vakitlerinde “Senden başkasından yardım istemeyiz” demek de 

buna benzer.

2930. Bu “İyyake nâbüdü” lûgatte hasrdır ve ancak ziyanı gidermeye münhasırdır. 

   “İyyake nestaîn” de hasr içindir ve yardım istemeyi yalnız Allah’ya hasreder.  

   Yani bu ayetin mânası şudur: Ancak sana ibadet ederiz ve ancak senden yardım isteriz.    

 

 

Hz Mevlânâ

Mesnêvî

cilt 4 / 2921

 

 moise.jpg

 

Comment Dieu fit une révélation à Moïse ( sur lui la paix), disant: 'ô Moïse, Moi qui suis le Créateur très haut, Je t'aime."

 

Dieu parla à Moïse par l'inspiration du coeur, disant: "ô être élu, je t'aime."

Moïse dit: "ô Généreux, dis-moi quelle disposition en moi en est la cause, que je puisse l'accroître."

Dieu dit: "Tu es tel l'enfant en présence de sa mère; quand elle le punit, il s'accroche encore à elle.

"Il ne sait même pas qu'il y a dans le monde quelqu'un d'autre qu'elle: il est à la fois affligé par elle et enivré de joie aussi par elle.

"Si sa mère lui donne une claque, cependant il vient vers elle et s'attache à elle.

"Il ne recherche de l'aide de nul autre qu'elle: elle est pour lui tout le mal et le bien.

"Ton coeur, de même, que la situation soit bonne ou mauvaise, ne se détourne jamais de Moi.

"A tes yeux, tous les autres que Moi sont des pierres ou des mottes de terre, qu'ils soient des enfants , des adolescents, ou des vieillards."

De même que C'est Toi que nous adorons (Cor.I, 5) en ardente imploration, de même, dans les épreuves, Nous implorons le secours (Cor. I, 5) de nul autre que Toi.

Ce C'est Toi que nous adorons est exprimé en ces termes afin de préciser les choses et dans le but de nier l'hypocrisie.

C'est de Toi que nous implorons le secours vise aussi à la précision.; celui ( qui récite ces paroles) précise et restreint la demande de secours.

Voulant dire: " Nous T'adorons Toi seul; nous n'espérons de l'aide que de Toi seul."

 

Djâlâl-od-Dîn Rûmî

Mathnawî

volume 4/ 2921



Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 14:57

 

 

 

Le cantique des oiseaux

 

2baf623b03333ae270ca2dbfe1814982_Cantique-des-oiseaux-Attar.jpg.

 

images;

 

Les oiseaux d'Attar présentés comme les parts de nous-même qui nous empêchent de rejoindre l'Etre suprême.

Traduction et commentaires de Leili Anvar.

 


Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 14:22

 

 

Si tu es l'océan

Moi je suis un poisson

Et si tu es la plaine

Moi, je suis ta gazelle

Souffle en moi

Je suis soumis à ton souffle

Moi, je suis ton Hautbois,

Ton hautbois, ton hautbois....

 

HZ Mevlânâ

Djâlâl-od-Dîn Rûmî

 


 

Partager cet article
Repost0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 19:45

 

 

 

/

Viens, vois ce qu'est mon amour pour toi

Partager cet article
Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 13:23

 

"Si, lorsqu'ils ont été injustes envers eux-même, ils venaient vers toi, et demandaient pardon à Allah, et que l'Envoyé demandait pour eux pardon, ils trouveraient Allah accueillant à leur repentir (tawwaban) et Très-Miséricordieux  (rahiman)"

( Coran, 4: 64).

 

"Si, lorsqu'ils ont été injustes envers eux-mêmes": en commettant des actes que la Loi Divine interdit, ou en n'accomplissant pas les actes prescrits par Dieu; "ils venaient à toi": s'ils venaient vers ta voie (tariqatika) et les règles traditionnelles que tu as établies ( sunanika), et cela, que tu sois vivant ou mort, fermement résolus à renoucer à leurs désobéissances antérieures, repentants, prêts à te prendre pour guide et à te suivre- en paroles, en actes, et dans leurs états spirituels(ahwal)- le voile qui couvre leur regard intérieur( basa'irihim) serait ôté. Ils verraient les choses telles qu'elles sont, ils connaîtraient les vérités essentielles telles qu'elles sont.

 

Si, une fois ce dévoilement survenu, "ils demandaient pardon à Allah"(fa-staghfiru Llaha), ils se" cacheraient" en Allah, cest-à-dire qu'Allah deviendrai leur cachette car "pardonner" signifie [étymologiquement] "cacher"(wa-l-ghafr al-satr).

 

Dès lors, les actes qui leur sont attribués serainet attribués à Allah, conformément à ce qu'il en est en réalité: ils sauraient en effet que tout ce qui procédait d'eux-mêmes était exigé par leurs prédispositions essentielles, lesquelles ne sont rien d'autre que les formes par lesquelles se manifestent les Noms divins. Or ces Noms, à leur tour, ne sont rien d'autre que les formes de l'Essence suprême: c'est en cette essence même qu'ils trouveraient à se cacher. Ils rentreraient en elle comme l'ombre rentre dans celui qui la projette, puisque chaque acte, et ce qui le rend nécessaire, reviendraient alors à l'Essence. Le décret ( qadâ) et la décision (hukm) sont en effet conformes à ce que cette Essence exige pour Elle-même et à ce qu'Elle décide.

 

"Et que l'envoyé d'Allah demandait pour eux pardon"- si, vivant ou mort, l'Envoyé demandait pour eux qu'ils soient "cachés", c'est-à-dire qu'ils parviennent à ce degré spirituel sublime au moyen de son aide et de sa direction, "ils trouveraient Allah accueillant à leur repentir" (tawwaban)[ce qui signifie étymologiquement "revenant"] de la colère à l'agrément, de la vengeance à la miséricorde.

 

Car Il abroge ce qu'Il veut par ce qu'Il veut.Il efface ce qu'Il veut et confirme ce qu'Il veut. Ce qui, du point de vue de Sa loi, s'appelle  désobéissance  s'appelle alors "obéissance" du point de vue de Sa volonté et de Son commandement. Il transforme les mauvaises actions en bonnes actions: "ceux-là, Allah transformera leurs mauvaises actions en bonnes actions"

(Coran. 25: 70)

 

La cause de cette transformation, c'est le fait [pour les êtres en question] d'être parvenus à ce que nous avons décrit. Celui qui atteindra ce degré ne connaîtra pas l'infortune.

Cette transformation n'affecte que la forme et le statut légal [des actes considérés]. Une faute majeure sera donc changée en une bonne action majeure, une faute mineure en une bonne action mineure. Selon une tradition, l'homme qui a atteint cette station spirituelle dira [au jour du Jugement Dernier]:"ô mon Seigneur! J'ai commis des fautes. Comment se fait-il que je ne les voie pas ici ?"

"Cela est une grâce d'Allah. Il l'accorde à qui Il veut. Et à Allah appartient une grâce immense!"

(Coran 57:21)

 

Cheikh Abd el-Kader

Mawqif 168

(Dans "Abd el-Kader, écrits spirituels")

 

220px-EmirAbdelKader.jpg 

 

 


Partager cet article
Repost0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 10:16

 

 

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 20:34

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 20:40

 

Partager cet article
Repost0