Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 22:29
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 21:37

 

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 14:33

 

 

 

 

 

 

Il serait temps que l'homme s'aime
Depuis qu'il sème son malheur
Il serait temps que l'homme s'aime
Il serait temps, il serait l'heure
Il serait temps que l'homme meure
Avec un matin dans le cœur
Il serait temps que l'homme pleure
Le diamant des jours meilleurs

Assez ! Assez !
Crient les gorilles, les cétacés
Arrêtez votre humanerie
Assez ! Assez !
Crient le désert et les glaciers,
Crient les épines hérissées,
Déclouez votre Jésus Christ
Assez !
Suffit.

Il serait temps que l'homme règne
Sur le grand vitrail de son front
Depuis les siècles noirs qu'il saigne
Dans les barbelés de ses fronts
Il serait temps que l'homme arrive
Sans l'ombre avec lui de la peur
Et dans sa bouche la salive
De son appétit de terreur

Assez ! Assez !
Crie le ruisseau dans la prairie,
Crie le granit, crie le cabri
Assez ! Assez !
Crie la petite fille en flammes
Dans son dimanche de napalm
Eteignez moi, je vous en prie
Assez !
Suffit.

Que l'homme s'aime, c'est peu dire
Mais c'est là mon pauvre labeur
Je le dis à vos poêles à frire
Moi le petit soldat de beurre
Que l'homme s'aime c'est ne dire
Qu'une parole rebattue
Et sur ma dérisoire lyre
Voyez, déjà, elle s'est tue...

Mais voici que dans le silence
S'élève encore l'immense cri
Délivrez vous de vos démences
Crie l'éléphant, crie le cri-cri,
Crient le sel, le cristal, le riz,
Crient les forêts, le colibri,
Les clématites et les pensées,
Le chien jeté dans le fossé,
La colombe cadenassée...
Entendez le ce cri immense,
Ce cri, ce rejet, cette transe
Expatriez votre souffrance
Crient les sépulcres et les nids
Assez ! Assez !
Fini.

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 10:11

 

 

"Par la lune, tu m'envoies tes lettres d'amour ", dit la nuit au soleil." Je te laisse mes réponses dans les larmes des brins d'herbe."

 

Rabindranath Tagore

Les oiseaux de passage

 

medium_goutte_de_rosee_small.jpg.

 


Partager cet article
Repost0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 15:39

 

 

A écouter...

 

Emission sur Djâlâl-Od-Dîn Rûmî

 

 

 

A lire...

 

 


 

Écoute le ney raconter une histoire, il se lamente de la séparation:

"Depuis qu'on m'a coupé de la jonchaie, ma plainte fait gémir l'homme et la femme.
"Je veux un cœur déchiré par la séparation pour y verser la douleur du désir.
"Quiconque demeure loin de sa source aspire à l'instant où il lui sera à nouveau uni.
" Moi, je me suis plaint en toute compagnie, je me suis associé à ceux qui se réjouissent comme à ceux qui pleurent. 
"Chacun m'a compris selon ses propres sentiments, mais nul n'a cherché à connaître mes secrets. 
"Mon secret pourtant n'est pas loin de ma plainte, mais l'oreille et l'oeil ne savent pas le percevoir 
"Le corps n'est pas voilé à l'âme, ni l'âme au corps ; cependant nul ne peut voir l'âme. 
"C'est du feu, non du vent, le son de la flûte : que s'anéantisse celui à qui manque cette flamme ! 
"C'est le feu de l'Amour qui est dans le roseau, c'est l'ardeur de l'Amour qui est séparé de son Ami : ses accents déchirent nos voiles.
"Qui vit jamais un poison et un antidote comme la flûte ? Qui vit jamais un consolateur et un amoureux comme la flûte ?
"La flûte parle de la Voie ensanglantée de l'Amour, elle rappelle l'histoire de la passion de Madjnûn.
"A celui-là seul qui a renoncé au sens est confié ce sens : la langue n'a d'autre client que l'oreille.
"Dans notre affliction, les jours sont devenus moroses ; nos jours cheminent avec les peines brûlantes.
"Si nos jours se sont enfuis, qu'importe ! Demeure, ô Toi à la sainteté de qui nul n'est comparable !
"Quiconque n'est pas un poisson devient abreuvé de Son eau ; quiconque est privé du pain quotidien trouve la journée longue.
"Celui qui n'a point d'expérience ne peut comprendre l' état de celui qui sait ; mes parole
s doivent donc être brèves. Adieu ! "

Ô mon fils, brise tes chaînes et sois libre ! Combien de temps demeureras-tu esclave de l'argent et de l'or ?
Si tu déverses la mer dans une aiguière, que contiendra-t-elle ? La ration d'une journée :
L'aiguière, l'œil de celui qui est avide, ne devient jamais remplie : la coquille de l'huître n'est remplie de perles avant d'être brisée.
Seul celui dont l'habit est déchiré par un grand amour est purifié de la cupidité et de tous les défauts.
Salut, ô Amour, qui tu apportes tes bienfaits, toi qui es le médecin de tous nos maux,
Le remède à notre orgueil et à notre vanité, notre Platon et notre Galien !
Par l'Amour, le corps terrestre a pris son essort vers les cieux : la montagne se mit à danser et devint agile.
L'Amour inspira le mont Sinaï, ô amoureux ! De sorte que le Sinaï fut enivré et que Moïse tomba foudroyé.
Si j'étais joint à la lèvre de quelqu'un qui fût en accord avec moi, moi aussi, comme le pipeau, je dirais tout ce qui peut être dit ;
Mais quiconque est séparé de celui qui parle, son langage devient muet, même s'il a cent mélodies.
Quand la rose aura disparu et le jardin fané, tu n'entendras plus l'histoire du rossignol.
Le Bien-Aimé est tout, l'amant n'est qu'un voile ; le Bien-Aimé est vivant, et l'amant chose morte.
Quand l'Amour ne se soucie plus de lui, il reste comme un oiseau sans ailes. Hélas pour lui !
Comment pourrais-je avoir conscience de ce qui est devant ou derrière moi quand la Lumière de mon Bien-Aimé n'est pas devant et derrière moi?
L'Amour veut que cette Parole soit manifestée : si le miroir ne reflète rien, quelle en est la cause ?
Sais-tu pourquoi le miroir de ton âme ne reflète rien ? Parce que la rouille n'a pas été enlevée de sa face.
Ô mes amis, écoutez cette histoire : en vérité, c'est l'essence même de notre état spirituel.


Partager cet article
Repost0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 13:00

 

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 23:07
Zen Tarot Card
Réceptivité

L’écoute est l’un des secrets fondamentaux pour entrer dans le temple de Dieu. Écouter veut dire être passif. Écouter veut dire vous oublier complètement – alors seulement pouvez-vous écouter. 

Lorsque vous écoutez attentivement quelqu’un, vous vous oubliez. Si vous ne pouvez pas vous oublier, vous n’écoutez jamais. Si vous êtes trop conscient de vous-même, vous prétendez simplement que vous écoutez – vous n’écoutez pas. Vous pouvez acquiescer, vous pouvez quelquefois dire oui et non – mais vous n’êtes pas dans l’écoute. 

Lorsque vous êtes dans l’écoute, vous devenez un passage, une passivité, une réceptivité, une matrice ; vous devenez féminin et pour se réaliser l’on doit devenir féminin. Vous ne pouvez pas atteindre Dieu à la manière, d’envahisseurs agressifs, de conquérants. Vous pouvez atteindre Dieu seulement… ou il serait même mieux de dire ; Dieu peut vous trouver seulement lorsque vous êtes réceptif, une réceptivité féminine. 
Lorsque vous devenez yin, une réceptivité, une porte est ouverte et vous attendez. Écouter est l’art de devenir passif.

Osho A Sudden Clash of Thunder Chapter 5

 

Commentaire :

La réceptivité est l’attribut du féminin, les qualités réceptives de l’eau et des émotions. Ses bras sont étendus vers le haut pour recevoir, elle est complètement immergée dans l’eau. Elle n’a pas de tête, pas de mental bourdonnant et agressif pour empêcher sa pure réceptivité. Et à mesure qu’elle se remplit, débordante, elle se vide continuellement pour recevoir davantage. 
Le lotus, symbole matriciel, qui émerge d’elle représente l’harmonie parfaite de l’univers, harmonie qui se révèle lorsque nous sommes en résonance avec elle. La Reine de l’Eau ouvre un temps sans limites, de gratitude envers tout ce que la vie apporte sans expectative ni demande. Ni le devoir,ni  le mérite ou la récompense n’ont d’importance. La sensibilité, l’intuition et la compassion sont les qualités qui brillent maintenant, dissolvant tous les obstacles qui nous maintiennent séparés les uns des autres et du Tout.

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 12:46
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 20:57

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 21:37

.

 

Rose-meditative-Dali

      Dali : Rose méditative

 

 


Il y a quelque chose que je ne peux pas oublier, et je ne sais pas ce que c'est. C'est cette chose-là que j'espère retrouver quand je mourrai. La fin de notre vie ne coïncide pas forcément avec le jour de notre mort : pour certains, elle vient bien avant, mais pour celui qui est vraiment vivant, elle ne vient peut-être jamais. Je ne désespère jamais, parce que j'ai toute confiance en la mort. J'ai en effet une confiance en la vie qui va jusqu'à cet extrême là. La mort, qui est du temps, ne peut pas toucher quelque chose qui n'est pas du temps, mais il faut faire un effort énorme pour le voir. Il y a quelque chose qui se maintient malgré la mort. Cette chose est comme une joie irrepressible, une joie sans cause qui me parle de Dieu et de son absence, une lumière qui reste, comme une fleur qui n'aurait besoin du support d'aucune tige.

 

Christian Bobin

La lumière du monde

 


Partager cet article
Repost0