Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 22:11

 

 

 

 

 

"Beaucoup d'entre eux, attirés par le goût et les suavités de ces exerices, recherchent plutôt cette saveur elle - même que la pureté du coeur et la discrétion requise, que Dieu pourtant a en vue et  pour agréable dans tout le parcours de la voie spirituelle."

"Aussi, (...) la gourmandise les fait déjà passer d'un extrême à l'autre sans s'arrêter au juste milieu, là où réside et se perfectionne la vertu"

 

Saint Jean de la Croix

La nuit obscure

Partager cet article
Repost0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 22:26

 

 

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 10:57

 

 

SNV30091.JPG

 

Djalal al -Din Rumi, le grand maître de la mystique soufie du XIIIème siècle, est peut-être pour moi le poète des poètes, parce qu'on le lit sans penser une seconde à la poésie. Il est plus attirant pour moi que la plus belle des filles. On devrait même m'arrêter parce que je le lis, parce qu'il me donne un sentiment d'ironie par rapport au monde. Le savoir est plongé dans le coeur de Rumi, ce qui fait que son coeur devient une toupie. Il fait ce que Maître Eckhart se contente de dire. Ses poèmes sont comme les gouttes d'eau qui jaillissent de la salade qu'on essore, la salade étant son coeur. Rumi est si épris de l'instant que c'est comme s'il était lui-même la source de Dieu. C'est une étoile qui explose en projetant une bruine de diamants: il y a à la fois un chaos, un souffle comme celui d'une bombe, une grande destruction de tout, un éparpillement énorme et une unité absolue. Ce qui rend cette unité dans l'éclatement de tout absolument incontestable, c'est l'ivresse ou la joie. Lire Rumi, c'est être jeté en l'air avec les fusées de son écriture, comme la rose sort de la rose par son parfum. Tout se mélange et en même temps tout est à sa vraie place, comme au coeur d'une rose ou d'un cyclone. On dirait qu'il a traversé vraiment le ciel de la logique. Ce que j'aime dans sa pensée, c'est son mouvement, semblable à celui du va-et-vient des abeilles entre la ruche et le pré qui peut se trouver à plusieurs kilomètres. Au fond, la ruche est un peu comme un monastère, fait de cellules minuscules, avec au-dessus le bourdonnement de la prière, et les abeilles sont un peu comme des religieuses. Il y a des milliers d'extases devant une ruche, qui sont comme une danse d'ivresse. Quant aux abeilles, elles sont comme des danseuses soufies, on peut aussi penser à elles comme à de grandes mystiques.

 

Christian Bobin

La Lumière du Monde

 

Je m'apprêtais à partager un court extrait de ce livre qui m'avait fait rire aux éclats. Je cherche l'extrait et ne le retrouve pas . A la place je trouve ce texte que je découvre comme si je ne l'avais jamais lu. Alors que j'ai lu le livre plusieurs fois. Et cela la veille de mon départ à Istanbul, auprès des danseuses soufies. Joie ! Sylvie


Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 13:20



Boubat10-copie-1.jpg
     Photo de Boubat


       "Mettez votre oreille devant votre coeur
        et écoutez le silence qui parle toujours de l'essentiel"
 

 

  

        Daniel Morin



Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 09:43

 


 

turquiem-061.jpg

 

 


 

 

Allah da, görünüşte böyle kul

 

sıfatlarından münezzehtir;

 

ama senin kıldığın kulluğa karşılık,

 

içine öyle bir zevk verir ki;


Yüzlerce baş sallamağa değer; İşte,

 

akılla can da, böyle baş

 

sallar.

 

 

Çalışır, çabalar akla kulluk edersen,

 

aklın vereceği şudur:

 

seni daha fazla doğru yola götürür..

 

 

 

Hz Mevlânâ Djâlâl-Od-Dîn Rûmî

 

Mesnevî cilt 4. 3484

 

 

Dieu, bien qu'il ne fasse pas extérieurement

de signe

de tête pour reconnaître

( l'admiration

que tu lui portes),

octroie un délice intérieur,

qui vaut cent

signes de tête:

c'est de cette façon, somme toute,

que la Raison et l'Esprit saluent.

Si tu sers la Raison

sincèrement, la considération de la Raison

pour toi se manifeste

par le fait qu'elle accroît ta droiture."

 


 

 


Partager cet article
Repost0
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 00:42

 

 

 

9782732431154_5-copie-1.jpg

photo de Boubat

 

 

 

 

J'écris avec une balance minuscule comme celles qu'utilisent les bijoutiers. Sur un plateau je dépose l'ombre et sur l'autre la lumière.

Un gramme de lumière fait contrepoids

à plusieurs kilo d'ombre.


 

Christian Bobin

 

Ressusciter

 


 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 22:25

Arnaud-Janv.2011-copie-1.png



Le désir vous avait arrachés à votre centre et la satisfaction du désir vous ramène à vous -mêmes.
Vous avez cru que le bonheur résidait dans la satisfaction du désir et en fait vous réalisez que la satisfaction du désir n'est pas la cause réelle de ce bonheur.
L'impression de manque provisoire vous avait exilés de vous-mêmes, projetés à l'extérieur ; et quand le désir tombe, comme l'enfant prodigue de la parabole vous revenez à vous-mêmes .
Autrement dit, votre état naturel est fondamentalement heureux. Les désirs, les peurs, les impulsions, les vasanas vous écartent de ce bonheur d'être.


A. D.

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 21:41

 

 

J'ai décidé d'être heureux 

 parce que c'est bon pour la santé

 

 


Partager cet article
Repost0
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 21:08

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 12:35

 

 

 

Partager cet article
Repost0