Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 01:35

Zen Tarot Card
Ralentir

La méditation est une sorte de médicament - son utilisation est temporaire. Lorsque vous avez compris son essence, vous n'aurez plus besoin de pratiquer une méditation particulière ; alors la méditation se répand partout dans votre vie. La marche est Zen, s’asseoir est Zen.
Quelle sera alors la qualité intérieure ? L’on marche alerte, joyeux, vigilant, non-motivé, centré, aimant, épanoui et la démarche est nonchalante. L’on s’assoie avec amour, alerte, attentif, sans but, sans raison particulière, simplement parce qu’il fait bon s’asseoir en ne faisant rien, combien relaxant, combien reposant… Après une longue promenade, vous vous asseyez sous un arbre et la brise vient vous rafraîchir. À chaque moment vous devez être à l'aise avec vous-même n'essayant pas de vous améliorer, de vous cultiver, de pratiquer quoi que ce soit.
Marcher est Zen, se reposer est Zen. Loquace ou silencieux, mobile ou immobile, l'Essence est tranquille.
L'essence est tranquille ; voilà le mot clé. L'essence est tranquille ; voilà la formulation. Faites ce que vous avez à faire, mais au plus profond de vous-même restez tranquille, calme et centré.

Osho The Sun Rises in the Evening Chapter 7

 

Commentaire :

Le Cavalier de l'Arc-en-Ciel nous rappelle, qu'à l'exemple de cette tortue, nous portons notre maison partout où nous allons. Il n'y a aucun besoin de se dépêcher, aucun besoin de rechercher un abri ailleurs. Même lorsque que nous plongeons dans les profondeurs des eaux émotionnelles, nous pouvons rester autonome et libre d'attachements.
C'est un temps où vous êtes prêt à lâcher toutes les attentes que vous avez eues à votre égard ou envers les autres et à prendre la responsabilité des illusions que vous avez pu entretenir. Il n'y a aucun besoin de faire quoi que ce soit d'autre que de vous reposer dans la plénitude de qui vous êtes maintenant. Si les désirs, les espoirs et les rêves s'évanouissent, tant mieux. Leur disparition ouvre un espace pour une nouvelle qualité de tranquillité et d'acceptation de ce qui est. Vous pourrez faire bon accueil à cette évolution comme vous n'avez jamais pu le faire auparavant. Savourez cette qualité du ralentissement, de cette détente et rendez-vous compte que vous êtes déjà chez vous.


Partager cet article
Repost0
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 22:13

 

 

 

SNV30135.jpg

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 22:35

 

( ou échelle) 
...pentatonique !

         
pa, pa , pa pa, paa
je n' m'en lasse paaas
Partager cet article
Repost0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 16:20

 

SNV30036.jpg

 

 

Je rêve de nommer la rose

avec la langue qui est la sienne,

et pas seulement avec les mots courants.


Christian Bobin

 

 


Partager cet article
Repost0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 22:07

 

 

2102670453 3c9d595556

 

« Si je cherche mon coeur, je le trouve dans ton quartier. Si je cherche mon âme, je la trouve dans tes cheveux. Lorsque, assoiffé, je bois de l’eau, dans l’eau je vois l’image de ton visage ».

 

Djâlâl-Od-Dîn Rûmî

 

 

Pour ne plus retrouver dans l’amour de l’autre le reflet de sa propre image, mais retrouver l’image de son essence spirituelle, il faut qu’il y ait cette distance, cette inaccessibilité. Il faut qu’il y ait cette soif, cette nostalgie. Il faut qu’il y ait cette maladie d’amour, cette douleur d’amour, ce désir intense qui devient ce qui nous nourrit . Il faut qu’il y ait ce que dans toutes les poésies amoureuses du monde, on appelle le chagrin d’amour. Ce chagrin dont aucun amoureux ne souhaiterait, pour tout l’or du monde, être délivré. Dans le Cantique des Cantiques, j’ai relevé ces quelques vers : « Je vous en conjure, filles de Jérusalem, si vous trouvez mon bien-aimé, que lui déclarerez-vous ? Que je suis malade d’amour. »

 

Faouzi Skali

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 23:36

 

 

 

 

 

Quel est ce secret que je ne peux garder ?

Des milliers de feuilles agitées par le vent

Reprennent en écho le chant de mon coeur

Des milliers d'oiseaux crient mon bonheur

 

Taisez-vous ! Taisez-vous !

Ne dites pas tout haut le nom de l' Aimé !

Les cascades en riant dansent avec Lui

Se moquant bien de mon amour jaloux !

 

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 17:02

 

Aujourd'hui un PIR est venu jusqu'à nous
Les roses sont devenues plus fraîches

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 02:57

 

 

 

 

Abdul Bassit Abdul Samad

 

 

"Dieu est plus près de vous que votre veine jugulaire"

 

Partager cet article
Repost0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 00:57

 

 

 

 

 

 

 

   18 Beyit

Les 18 premiers versets du Mesnevî de Djâlâl-Od-Dîn-Rûmî

 


 

بشنو اين نى چون حكايت مى‏كند

از جدايى‏ها شكايت مى‏كند

 

 

 

Bişnev in ney çün hikâyet mîküned

Ez cüdâyîhâ şikâyet mîküned

 

Dinle, bu ney neler hikâyet eder,

ayrılıklardan nasıl şikâyet eder.

 

Ecoute le Ney raconter une histoire,

il se lamente de la séparation


كز نيستان تا مرا ببريده‏اند

در نفيرم مرد و زن ناليده‏اند

Kez neyistân tâ merâ bübrîdeend

Ez nefîrem merd ü  zen nâlîdeend

 

Beni kamışlıktan kestiklerinden beri feryâdımdan

erkek ve kadın müteessir olmakta ve inlemektedir.

 

 

Depuis qu'on m'a coupé de la jonchaie,

ma plainte fait gémir l'homme et la femme.


سينه خواهم شرحه شرحه از فراق

 تا بگويم شرح درد اشتياق‏

Sîne hâhem şerha şerha ez firâk

Tâ bigûyem şerh-i derd-i iştiyâk

 

İştiyâk derdini şerhedebilmem için,

ayrılık acılarıyle şerha şerhâ olmuş bir kalb isterim.

 

Je veux un coeur déchiré par la séparation

pour y verser la douleur du désir.

  

هر كسى كاو دور ماند از اصل خويش

باز جويد روزگار وصل خويش

Herkesî kû dûr mand ez asl-ı hiş

Bâz cûyed rûzgâr-ı vasl-ı hîş

 

Aslından vatanından uzaklaşmış olan kimse,

orada geçirmiş olduğu zamanı tekrar arar.

 

Quiconque demeure loin de sa source

aspire à l'instant où il lui sera à nouveau réuni

  

من به هر جمعيتى نالان شدم

جفت بد حالان و خوش حالان شدم

Men beher cem’iyyetî nâlân şüdem

Cüft-i bedhâlân ü hoşhâlân şüdem

 

Ben her cemiyette, her mecliste inledim durdum. Bedhâl (kötü huylu)

 olanlarla da, hoşhâl (iyi huylu) olanlarla da düşüp kalktım.


 Moi, je me suis plaint en toute compagnie,

je me suis associé à ceux qui se réjouissent comme à ceux qui pleurent


هر كسى از ظن خود شد يار من

از درون من نجست اسرار من

Herkesî ez zann-i hod şüd yâr-i men

Vez derûn-i men necüst esrâr-i men

 

 Herkes kendi anlayışına göre benim yârim oldu.

İçimdeki esrârı araştırmadı.

 

Chacun m'a compris selon ses propres sentiments;

mais nul n'a cherché à connaître mes secrets

 

 

 


 

 

سر من از ناله‏ى من دور نيست

 ليك چشم و گوش را آن نور نيست

Sırr-ı men ez nâle-i men dûr nist

Lîk çeşm-i gûşrâ an nûr nîst

 

Benim sırrım feryâdımdan uzak değildir. Lâkin her gözde onu

görecek nûr, her kulakda onu işitecek kudret yoktur.

 

Mon secret, pourtant, n'est pas loin de ma plainte,

mais l'oreille et l'oeil ne savent percevoir.


 

تن ز جان و جان ز تن مستور نيست

ليك كس را ديد جان دستور نيست

Ten zi cân ü cân zi ten mestûr nîst

Lîk kes râ dîd-i cân destûr nîst

 

Beden ruhdan, ruh bedenden gizli değildir.

Lâkin herkesin rûhu görmesine ruhsat yoktur.

 

Le corps n'est pas voilé à l'âme, ni l'âme au corps;

cependant , nul ne peut voir l'âme


 

آتش است اين بانگ ناى و نيست باد

هر كه اين آتش ندارد نيست باد

 

Âteşest în bang-i nây ü nîst bâd

Her ki în âteş nedâred nîst bâd

 

Şu neyin sesi âteşdir; havâ değildir.

Her kimde bu âteş yoksa, o kimse yok olsun.

 

C'est du feu, non du vent, le son de la flûte: 

que s'anéantisse celui à qui manque cette flamme!

 


 

آتش عشق است كاندر نى فتاد

 جوشش عشق است كاندر مى‏فتاد

 

Âteş-i ıskest ke’nder ney fütâd

Cûşiş-i ışkest ke’nder mey fütâd

 

Neydeki âteş ile meydeki kabarış,

hep aşk eseridir.

 

C'est le feu de l'amour qui est dans le roseau,

c'est l'oeuvre de l'Amour

 

نى حريف هر كه از يارى بريد

پرده‏هايش پرده‏هاى ما دريد

 

Ney harîf-i herki ez yârî bürîd

Perdehâyeş perdehây-i mâ dirîd

 

Ney, yârinden ayrılmış olanın arkadaşıdır. Onun makam perdeleri,

bizim nûrânî ve zulmânî perdelerimizi -yânî, vuslata mânî olan perdelerimizi- yırtmıştır.

 

 

 

 

 

le Ney est le confident de celui qui est séparé de l'Ami

ses accents déchirent nos voiles.

 

همچو نى زهرى و ترياقى كه ديد

همچو نى دمساز و مشتاقى كه ديد

 

Hem çü ney zehrî vü tiryâkî ki dîd

Hem çü ney dem sâz ü müştâkî ki dîd

 

Ney gibi hem zehir, hem panzehir;

hem demsâz, hem müştâk bir şeyi kim görmüştür

 

Qui vit jamais un poison et un antidote comme le ney?

Qui vit jamais un consolateur et un amoureux comme la flûte?

 

 

 

نى حديث راه پر خون مى‏كند

 قصه‏هاى عشق مجنون مى‏كند

 

Ney hadîs-i râh-i pür mîküned

Kıssahây-i ışk-ı mecnûn mîküned

 

Ney, kanlı bir yoldan bahseder,

Mecnûnâne aşkları hikâye eder.

 

Le ney parle de la voie ensanglantée de l'Amour,

il rappelle l'histoire de la passion de Medjnûn

 

 



محرم اين هوش جز بى‏هوش نيست

مر زبان را مشترى جز گوش نيست‏


Mahrem-î în hûş cüz bîhûş nist

Mer zebânrâ müşterî cüz gûş nîst

 

Dile kulakdan başka müşteri olmadığı gibi, mâneviyâtı idrâk 

etmeye de bîhûş olandan başka mahrem yoktur

 

A celui seul qui a renoncé au sens est confié ce sens:

la langue n'a d'autre client que l'oreille.

 

 


در غم ما روزها بى‏گاه شد

روزها با سوزها همراه شد

 

Der gam-î mâ rûzhâ bîgâh şüd

Rûzhâ bâ sûzhâ hemrâh şüd

 

Gamlı geçen günlerimiz uzadı ve sona ermesi gecikti. O günler, mahrûmiyyetten ve

ayrılıktan hâssıl olan ateşlerle arkadaş oldu –yânî, ateşlerle, yanmalarla geçti 

 

Dans notre affliction, les jours sont devenus moroses:

nos jours cheminent avec les peines brûlantes.

 

 

 

 


 

روزها گر رفت گو رو باك نيست

تو بمان اى آن كه چون تو پاك نيست

Rûzhâ ger reft gû rev bâk nîst

Tû bimân ey ânki çün tû pâk nist

 

Günler geçip gittiyse varsın geçsin.

Ey pâk ve mübârek olan insân-ı kâmil; hemen sen vâr ol!..

 

Si nos jours se sont enfuis, qu'importe !

Demeure, ô Toi à la sainteté de qui nul autre n'est comparable !

 


 

هر كه جز ماهى ز آبش سير شد

هر كه بى‏روزى است روزش دير شد

 

Herki cüz mâhî zi âbeş sîr şüd

Herki bîrûzîst rûzeş dîr şüd

 

Balıktan başkası onun suyuna kandı.

Nasibsiz olanın da rızkı gecikti.

 

Quiconque n'est pas un poisson devient abreuvé de Son eau;

quiconque est privé de pain quotidien trouve la journée longue

 

 

 

 

درنيابد حال پخته هيچ خام

 پس سخن كوتاه بايد و السلام

Der neyâbed hâl-i puhte hîç hâm

Pes sühan kûtâh bâyed vesselâm

 

Ham ervâh olanlar, pişkin ve yetişkin zevâtın hâlinden anlamazlar. 

O halde sözü kısa kesmek gerektir vesselâm.  

 

Celui qui n'a point d'expérience ne peut comprendre l'état de celui qui sait ;

mes paroles doivent donc être brèves.

Adieu !"

 

 

 

 
Partager cet article
Repost0
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 14:42

 

 

 

Le-chemin.jpg

Partager cet article
Repost0