Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 19:00


 

yvan-amar-jpg.jpg

 

 

 

"Au fur et à mesure de la pratique de l'intimité avec soi,de l'intimité avec l'Un, indéniablement, il y a une réconciliation avec ce qui apparaît comme autre. Quand l'autre n'est plus vu comme celui qu'on utilise pour sa propre fin, pour son intêret, à ce moment là, déjà, c'est moins une relation d'intêrets qu'un échange vivant. On ne donne plus en fonction d'un recevoir. On n'attend plus. L'Intimité avec l'Un abolit l'image idéale que l'on projette, abolit le sentiment de manque. Et plus s'abolit ce manque, plus s'abolit l'autre comme l'occasion de combler ce manque. Vous ne voyez plus l'autre comme un "bouche-manque" . "


Yvan Amar

 

 

 

 

Au bois d'mon coeur

Brassens

Partager cet article
Repost0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 23:40

 

 

 

 

 

Je suis sur une route longue et étroite...
Partager cet article
Repost0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 16:00

 

  fleursdesert.jpg

 

"Les premières années de la vie de Muhammad ont sans l'ombre d'un doute façonné et préparé son regard à accueillir les signes de l'univers. On peut en tirer un enseignement spirituel de première importance pour l'éducation du Prophète autant que pour notre éducation à travers les âges: la proximité de la Nature, le respect de ce qu'elle est, de même que l'observation et la méditation de ce qu'elle nous montre, nous offre ou nous (re)prend sont autant d'exigences d'une foi qui, dans sa quête, cherche à se nourrir, à s'approfondir, à se renouveler. La Nature est le premier guide et l'amie intime de la foi. Ainsi Dieu a-t-Il décidé d'exposer Son Prophète, dès son plus jeune âge, aux leçons naturelles de la Création, conçue comme une école où la conscience appréhende peu à peu les signes et le sens. Très loin du formalisme des rituels religieux sans âme, cette éducation, par et dans la proximité de la Nature, développe une relation au divin qui s'appuie sur la contemplation et la profondeur et qui permettra, plus tard, dans un second moment de l'éducation spirituelle, de comprendre le sens, la forme et les finalités du rituel religieux. Eloignés de la nature, dans nos villes et nos cités, nous semblons aujourd'hui avoir oublié le sens de ce message, au point d'inverser dangereusement l'ordre des exigences et de penser que l'enseignement des techniques et des formes (prières , pèlerinages, etc.) suffit à appréhender et à comprendre leur sens et leur finalités. Une méprise aux conséquences graves, puisqu'elle finit par vider l'enseignement religieux de sa substance spirituelle qui devrait pourtant en être le coeur."

 

Tarik ramadan

"Muhammad, Vie du Prophète"

Partager cet article
Repost0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 16:05

  voyage-dans-le-desert.jpg

 

"Le désert est le lieu des prophéties parce qu'il offre naturellement aux regards de l'être humain les horizons de l'Infini. Pour les nomades au déplacement perpétuel, la finitude dans l'espace se marie à un sens de la liberté mêlée, ici encore, à l'expérience de l'éphémère, de la vulnérabilité et de l'humilité. Le nomade apprend à passer, à se faire étranger, et à appréhender, au coeur de l'infini linéaire de l'espace, la finitude cyclique du temps: c'est l'expérience de vie du croyant que le Prophète décrira plus tard au jeune 'Abdallah ibn 'Umar en des termes qui rappellent cette dimension : " sois sur la terre comme un étranger ou un passant."

Ces premières années de la vie du Prophète vont nourrir une relation tout-à-fait particulière avec la Nature, qui demeurera une constante tout au long de sa mission. L'univers est empli de signes qui rappellent la présence du Créateur et le désert, plus que tout autre, ouvre l'esprit humain à l'observation, à la méditation et à l'initiation au sens. Ainsi trouve-t-on de multiples versets du Coran qui renvoient au livre de la création et à ses enseignements. Le désert, où la vie, la végétation et la verdure sont apparemment absentes, montre et prouve régulièrement à la conscience observatrice de l'homme la véracité du miracle du retour à la vie:

 

Tu vois, parmi Ses signes, la terre comme prostrée [par l'effet de la sécheresse] s'animer et s'épanouir dès que Nous descendons  sur elle quelques ondées du ciel. Celui qui lui rend la vie est aussi Celui qui fait revivre les morts, car Sa puissance n'a pas de limite.( Coran , 41, 39).

 

Cette relation à la nature fut telle dans la vie du Prophète, et ce dès son plus jeune âge ( le message coranique est également traversé de tant de versets renvoyant le croyant à observer, à méditer et à voyager), qu'on parvient aisément à la conclusion que la vie à proximité de la Nature, dans son observation, sa compréhension et son respect, est un impératif de la foi profonde. Bien des années plus tard, alors que le Prophète est à Médine, en butte aux conflits et aux guerres, la Révélation- au coeur de la nuit - tourne son regard vers un autre horizon de sens:

 

Il y a certes dans la création des cieux et de la terre, et dans la succession de la nuit et du jour, des signes pour ceux qui sont doués d'intelligence. (Coran , 3, 190)

 

Il est rapporté que le Prophète pleura une nuit entière lorsque ce verset lui fut révélé. A l'aube, lorsque le muezzin Bilâl, venant faire l'appel à la prière, le questionna sur la cause de ses larmes, il lui expliqua le sens de sa tristesse et ajouta: " Malheur à qui entend ce verset et ne le médite pas!"."

 

Tarik Ramadan

"Muhammad, Vie du Prophète"

Partager cet article
Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 12:30

 

Un texte qui m'a profondément touchée, lu sur le site de Danielle-Marguerite

 

 

db_4_St_Francois_d_Assise29.jpg

 

« Le Seigneur m’a fait voir que la plus haute activité de l’homme et sa maturité ne consistent pas dans la poursuite d’une idée, si élevée et si sainte soit-elle, mais dans l’acceptation humble et joyeuse de ce qui est, de tout ce qui est. L’homme qui suit son idée reste enfermé en lui-même. Il ne communie pas vraiment aux êtres. Il ne fait jamais connaissance avec l’univers. Il lui manque le silence, la profondeur et la paix. La profondeur d’un homme est dans sa puissance d’accueil. La plupart des hommes demeurent isolés en eux-mêmes, malgré toutes les apparences. Ils sont pareils à des insectes qui ne parviennent pas à se dépouiller de leur coque. Ils s’agitent désespérément à l’intérieur de leurs limites. Au bout du compte, ils se retrouvent comme au départ. Ils croient avoir changé quelque chose, mais ils meurent sans avoir vu le jour. Ils ne se sont jamais éveillés à la réalité. Ils ont vécu en rêve ».

 

St François d'Assise


Partager cet article
Repost0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 18:54

 

 

 

Zara

 

 

 

O Réveillez-vous mes yeux

 

O Réveillez-vous mes yeux de l’inconscience, réveillez-vous !

Réveillez-vous mes yeux plein de sommeil, réveillez-vous

La cible d’Azraël est pour l’âme, crois-moi.

 

O Réveillez-vous mes yeux de l’inadvertance, réveillez-vous !

Réveillez-vous mes yeux pleins de sommeil, réveillez-vous

 

Tous les oiseaux se réveillent à l’aube du jour

Dès qu’ils peuvent parler, ils commencent à prier

Les montagnes, les pierres, les arbres…..s’unifient

 

O Réveillez-vous mes yeux de l’inconscience, réveillez-vous !

Réveillez-vous mes yeux pleins de sommeil, réveillez-vous

 

On ouvre les portes à l’aube

On disperse l’eau de pitié aux croyants

On disperse l’abondance à qui se lève à l’aube du jour

 

O Réveillez-vous mes yeux de l’inconscience, réveillez-vous !

Réveillez-vous mes yeux plein de sommeil, réveillez-vous

 

Ne te laisse pas tromper, cette vie est immortelle

Ne sois pas orgueilleux à te fier à la richesse

Ne crois pas posséder les sept climats

 

O Réveillez-vous mes yeux de l’inconscience, réveillez-vous !

Réveillez-vous mes yeux plein de sommeil, réveillez-vous

 

C’est moi Murad ta créature, confesse mes fautes

Pardonne mes délits, ôte mes pêchés

Le manque est dans le fond de l’étendard du prophète

 

O Réveillez-vous mes yeux de l’inconscience, réveillez-vous !

Réveillez-vous mes yeux plein de sommeil, réveillez-vous.

 

Merci Berna et Hatidje

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 21:37

 

 

 

 

"J'arrête d'être mon propre vampire!"

...

Saine colère d'Alexandro Jodorowski...

 

Partager cet article
Repost0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 12:42

ceramique-Iznik.jpg

 

Ne perds pas ton courage
Si l’ami te renvoie
Il te renvoie ce jour,
Demain il te rappelle.

S’il te ferme la porte
Ne pars pas, sois patient.
Car, après la patience
Il t’asseoit sur le trône.

S’il paraît te fermer
Tous chemins et passages,
Il t’ouvre le chemin secret
Que tous les autres ont ignoré.


Rûmi

Partager cet article
Repost0
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 13:31

 

 

Luis Ansa
Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 07:14



IznikTiles3h.jpg


"Il ne s'agit plus d'un "savoir-faire" , mais d'une manière d'être. On atteint la maturité humaine quand le temps où l'on perd le contact avec l'Etre devient de plus en plus court.
La pratique dans le quotidien signifie, en toutes choses, recueillement et conversion."



K.G.Dürckheim




Dans "Graf Dürckheim , Images et Aphorismes" de Rachel et Alphonse Goettmann





Partager cet article
Repost0