Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 16:10

 

 

 

Impro piano 27 Mai 2011

 

Partager cet article
Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 23:48

Chers amis, je voudrais retracer ici le fil d'une pensée , d'un lien de coeur, qui de blog en blog a fait cheminer  mon dernier post sur "Grandir".

Voici le commentaire de Lilou à ce sujet, qu'elle m'a autorisée à reproduire ici :

 

 

 

SNV30019 

 

"Ce matin j'ai croisé chez Nathamsa (ces mots)-ci:

" Accueillir la beauté d'un être
Lorsque celui ci vous ouvre son coeur
Est l'une des plus belles reconnaissance"

J'y ai ajouté cela :


"Souvent alors,imperceptible et pourtant si puissant,
monte en nous un sourire".

Alors tout simplement,s'est posée à l'instant cette expression qui résume pour moi ce cheminement:

"Grandir..c'est apprendre à Sourire".

 

Merci Lise et Nathamsa

Partager cet article
Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 18:40

Merci à tous mes amis d'avoir apporté de nouveaux éclairages à mon dernier article . Je partage maintenant ce texte que je gardais en réserve depuis longtemps et qui fait  écho à ces échanges.

 

 

image-enfant-interieur.jpg

 


 

"Y-a-t-il de l'amour entre les deux parties de vous, l'adulte et l'enfant intérieur ? Etes-vous perpétuellement en guerre dans le dialogue intérieur ou parvenez-vous à une paix intérieure ?

Tout l'amour de soi est suspendu à cet équilibre, à cette libre circulation d'énergie, à cette communication entre les deux polarités, masculine/féminine, adulte/enfant, logique/ intuitive.

Créer, c'est décider, changer c'est décider , ce pouvoir de choisir est chez l'adulte , mais l'adulte est beaucoup plus fort quand il sent que son action est soutenue par le désir et la plaisir de l'enfant.

Comment se fait-il que nous ayions une distorsion en nous entre le savoir et le faire ? Comment se fait-il que je sache qu'il est bon pour moi de ne pas manger trop de sucre ni de graisses et que je le fasse quand même?

Comment se fait-il , que je sache, à ce stade éclairé, que le conflit est stupide et que je continue à le créer dans mon couple et au bureau ? La réponse est lumineuse. La résistance au changement vient du fait que l'adulte tente de fonctionner comme s'il était seul à l'intérieur de nous, sans tenir compte de l'enfant intérieur, sans l'informer, sans l'éduquer.

la plupart d'entre nous ont reçu une éducation d'adulte dominant face à un enfant dominé. Nous avons intériorisé ce rapport et nous le rejouons dans notre théatre intime."

 

Paule Salomon

 

La Femme solaire

Partager cet article
Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 13:30

 

 

 

 

Sur le chemin il y a ce qu'il nous faut pour croître,grandir, tout est là.


Pourquoi voulons-nous grandir ? Pour changer.

Si je change, alors je serai plus responsable, plus adaptée, plus juste, plus aimable...plus aimée. Je veux me transformer, mais le but est perverti, malgré moi.

Je sens bien ce détournement d'intention, ou d'attention.

Je veux grandir, être adulte. Oui, mais pourquoi ?

 

Jusqu'à présent, cela ne m'a jamais porté chance de rester infantile. La vie m'a montré que je ne pouvais continuer "comme avant".

Donc changer est une sorte d'obligation, le changement est une loi."Je ne peux pas continuer ainsi".

Le changement s'appelle "grandir" lorsque nous repérons les mécanismes infantiles à l'oeuvre, tenaces. Et que nous ne voulons plus les laisser prendre les commandes.

Donc je veux grandir, enfin je crois...

 

"Voulez-vous vous transformer ?", nous demande souvent Arnaud.

"Oui!",répondons-nous tous en choeur (intérieurement).


Mais en moi, cette espérance du changement est bien vite récupérée par le mental: je vais changer, donc la vie va changer pour moi. Ce qui n'est pas complètement faux. Seulement voilà, rien n'est sûr, et si ça change, ça ne sera probablement pas de la manière dont je l'avais prévu. Donc...changer, oui , mais pas trop quand même, de façon à ce que l'ancienne "Sylvie" puisse profiter de la nouvelle, ainsi tout sera bien! Je reprends l'image de la chenille qui veut se faire pousser des ailes sur le dos, donnée si souvent par Arnaud. Une image qui fait froid dans le dos ( ! ), quand on sait que le prix à payer est de mourir... en tant que chenille !"Oui, mais ce n'est qu'en tant que chenille, après on devient papillon, alors tout va bien"... Sauf que le papillon lui aussi va mourir , et oui !

Bon, j'arrête les dialogues intérieurs, que j'ose enfin partager sur ce blog ...

Je ne suis donc pas dupe de mon envie de changement. Par contre, la promesse d'Arnaud, et de tous les maîtres qui nous montrent le chemin qu'ils ont eux-même parcouru, tient toujours. Cette promesse est là, je le sais.

 

A moi d'être vigilante : oui, je veux être aimée.

Mais cet amour que je cherche se trouve en le donnant. C'est imparable, le mental ne peut plus rien dire ou faire.

 

Dans les disputes entre enfants ( ou grands !), on cherche souvent "qui a commencé"... c'est souvent impossible à trouver. Ou alors, ça ne sert à rien.


Lorsque nous nous mettons à aimer, ou que nous recevons de l'amour, ne cherchons pas "qui a commencé". Le mystère reste entier. L'intention était là. 

 

Et grandir, qui rime parfois avec souffrir, veut alors dire  aimer, qui rime avec rire.


Partager cet article
Repost0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 22:45

 

 

 

 

Dialogue entre Arnaud Desjardins et Michel Vaujour.
Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 23:15

 

 

 

 


impro
Partager cet article
Repost0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 22:35

 

 

 

derviches.jpg

 

 

Où vais-je?


Vers l'amour, qui en moi me guide et me pousse à sortir des sentiers battus.

Cet amour imprévisible qui ne demande rien, et pourtant qui se demande où il va, ainsi, à ne rien vouloir, que va-t-il vivre sur cette terre ? Rien. Rien d'autre que d'aimer, de dire oui , d'instant en instant.

ça gronde en moi : quoi ? C'est tout ?

ça gronde bien fort, et si je ne fais pas attention, ça revendique, ça se venge , ça devient très mesquin.

.

L'éducation du coeur, j'y crois beaucoup.


Comme un enfant qui doit apprendre la noblesse d'âme, le bon caractère, heureux, simple, pudique, tourné vers les autres : un coeur qui apprend à s'ouvrir. A devenir adulte,

car de l'enfant il ne peut garder l'attitude absolument centrée sur soi.

L'adulte ne peut garder de l'enfant que l'innocence.

Et l'émerveillement .

 

L'adulte ne permet pas à l'enfant de s'abandonner à ses moindres pulsions d'annihilation de la dualité par la destruction,la fusion, ou la fuite. L'adulte avisé le voit venir et peut le retenir d'abuser. L'adulte éduque cet enfant impulsif et impatient.

Tout en le comprenant et en l'aimant.

Parfois, il doit le laisser s'exprimer, habilement, même dans ses colères. Ses haines.


Ce que le coeur ne sait pas, c'est où il va. Mais ce qu'il doit faire, il le sait très bien.

"Je sais où je vais, je vais au ciel "  

dit Christain Bobin.

Nul doute que nous y allons. Mais pas à pas, lâcher prise après lâcher prise. Sans pouvoir saisir une seule fois l'instant, qui devient un chemin par le seul fait que nous le lâchons d'instant en instant.

Où vais-je, Qui suis-je? rien à dire. Juste à faire, agir, dans le sens de cet abandon à la volonté divine,

de s'en remettre à Dieu.

Prétendre à autre chose est impossible.

Même si l'intuition est là, que des expériences parfois nous traversent et nous font voir ce coin de ciel bleu.

Mais que faut-il en faire ensuite ?

Rien d'autre qu'une espérance.


Partager cet article
Repost0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 01:14

 

 

SNV30046-copie-1.JPG

 

burn-in

Partager cet article
Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 23:09

 

 

 

 

On ne s'évade pas dans l'amour, on y brûle.

 

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 17:36

 

 


SNV30047


                Venez ! Découvrons qui nous sommes,
                Travaillons au plus simple.
                Aimons , soyons aimés !
                En ce monde nous ne resterons pas .

                Yunus , tu comprends sa parole ,
                Tu pénètres son sens .
                Hâte -toi de le mettre en pratique !
                 Ici-bas nous ne resterons pas .

                  Yunus Emre

Partager cet article
Repost0