Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 11:47

 

 

SNV30015

 

Cimetière d'Eyup. Istanbul.

 

 

 

Nous sommes les cheminants de la nuit,

Les disciples du grand manteau morcelé.

Au plus profond de l'oubli

Monte le chant du Bien-Aimé.

Ecoute ami, souviens-toi,

Tu es le Serviteur de l'Intention.

 

Yvan Amar

Les nourritures silencieuses

 

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 19:00


 

yvan-amar-jpg.jpg

 

 

 

"Au fur et à mesure de la pratique de l'intimité avec soi,de l'intimité avec l'Un, indéniablement, il y a une réconciliation avec ce qui apparaît comme autre. Quand l'autre n'est plus vu comme celui qu'on utilise pour sa propre fin, pour son intêret, à ce moment là, déjà, c'est moins une relation d'intêrets qu'un échange vivant. On ne donne plus en fonction d'un recevoir. On n'attend plus. L'Intimité avec l'Un abolit l'image idéale que l'on projette, abolit le sentiment de manque. Et plus s'abolit ce manque, plus s'abolit l'autre comme l'occasion de combler ce manque. Vous ne voyez plus l'autre comme un "bouche-manque" . "


Yvan Amar

 

 

 

 

Au bois d'mon coeur

Brassens

Partager cet article
Repost0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 21:37

 

 

 

 

"J'arrête d'être mon propre vampire!"

...

Saine colère d'Alexandro Jodorowski...

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 13:31

 

 

Luis Ansa
Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 07:14



IznikTiles3h.jpg


"Il ne s'agit plus d'un "savoir-faire" , mais d'une manière d'être. On atteint la maturité humaine quand le temps où l'on perd le contact avec l'Etre devient de plus en plus court.
La pratique dans le quotidien signifie, en toutes choses, recueillement et conversion."



K.G.Dürckheim




Dans "Graf Dürckheim , Images et Aphorismes" de Rachel et Alphonse Goettmann





Partager cet article
Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 18:40

Merci à tous mes amis d'avoir apporté de nouveaux éclairages à mon dernier article . Je partage maintenant ce texte que je gardais en réserve depuis longtemps et qui fait  écho à ces échanges.

 

 

image-enfant-interieur.jpg

 


 

"Y-a-t-il de l'amour entre les deux parties de vous, l'adulte et l'enfant intérieur ? Etes-vous perpétuellement en guerre dans le dialogue intérieur ou parvenez-vous à une paix intérieure ?

Tout l'amour de soi est suspendu à cet équilibre, à cette libre circulation d'énergie, à cette communication entre les deux polarités, masculine/féminine, adulte/enfant, logique/ intuitive.

Créer, c'est décider, changer c'est décider , ce pouvoir de choisir est chez l'adulte , mais l'adulte est beaucoup plus fort quand il sent que son action est soutenue par le désir et la plaisir de l'enfant.

Comment se fait-il que nous ayions une distorsion en nous entre le savoir et le faire ? Comment se fait-il que je sache qu'il est bon pour moi de ne pas manger trop de sucre ni de graisses et que je le fasse quand même?

Comment se fait-il , que je sache, à ce stade éclairé, que le conflit est stupide et que je continue à le créer dans mon couple et au bureau ? La réponse est lumineuse. La résistance au changement vient du fait que l'adulte tente de fonctionner comme s'il était seul à l'intérieur de nous, sans tenir compte de l'enfant intérieur, sans l'informer, sans l'éduquer.

la plupart d'entre nous ont reçu une éducation d'adulte dominant face à un enfant dominé. Nous avons intériorisé ce rapport et nous le rejouons dans notre théatre intime."

 

Paule Salomon

 

La Femme solaire

Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 11:41

 

 

tulipe

 

 

" Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Estime de soi.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.

Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Authenticité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.

Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Maturité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…

Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… le Respect.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme. Aujourd’hui,

je sais que cela s’appelle… l’Amour propre.

 

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans,
j’ai abandonné les méga-projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime quand cela me plait et à mon rythme.

Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Simplicité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert … l’Humilité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe. Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.

Et cela s’appelle… la Plénitude.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon coeur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c’est… le Savoir vivre.

 

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.

Du chaos naissent les étoiles."


Charlie Chaplin.

 


Partager cet article
Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 18:30

Un petit texte qui laisse sans voix...


lee-20lozowick.jpg









"La véritable "conscience" 
est en deçà de  toute activité.
Tous les " Tiens, me voilà en colère, 
Tiens me voilà heureux, etc ..."
ne sont qu'une autre forme d'analyse.
Tout "rappel à soi",
ou toute observation de soi sont,
de par leur nature même,
analytiques, et donc séparateurs.
Car qui est là pour analyser?
Même le fait de dire: 
"souvenez-vous sans cesse de Dieu" est faux, 
car il n'y a personne pour se souvenir.
Si l'on sait ou si l'on voit
qu'on est conscient, c'est faux.
Qui est là pour le voir ou le savoir? "



Lee L

Partager cet article
Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 18:46

 

SNV30124.JPG

Carnaval de Pau

 

 

"Lorsque je voyageais  ici et là, je me suis lassé de toi,

ô chemin.

Mais maintenant que tu me conduis,

je t'épouse amoureusement"

 

Rabindranath Tagore

 


Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 22:21

Zen Tarot Card
Nous sommes le Monde

Lorsque des milliers et des milliers de gens autour de la terre célèbrent, chantent, dansent, sont extatiques, ivres du divin, il n'y a aucune possibilité d'aucun suicide global.
Avec tant d'élan festif et avec un tel rire, avec une telle vitalité et santé, avec tant de naturel et de spontanéité, comment peut-il y avoir une guerre ? La vie vous a été donnée pour créer, vous réjouir et pour célébrer. Lorsque vous pleurez et gémissez, lorsque vous êtes malheureux, vous êtes seul. Lorsque vous célébrez, l'existence entière danse avec vous.
C'est uniquement dans la célébration que nous rencontrons l'ultime, l'éternel. C'est uniquement dans la célébration que nous dépassons le cycle de mort et renaissance. 

Osho 

 

Commentaire :

L'humanité est ici peinte comme un arc-en-ciel d'êtres dansant autour du mandala de la terre. Reliés par leurs mains, plein de joie et de gratitude pour ce cadeau qu’est la vie.
Cette carte représente un temps de communication, de partage des richesses que chacun d’entre nous apporte à l'ensemble. Personne ici ne s’accroche, rien à retenir. C’est un cercle dépourvu de la crainte du sentiment d'infériorité ou de supériorité.
Lorsque nous reconnaissons la source commune de notre humanité, les origines communes de nos rêves et désirs, de nos espoirs et de nos craintes, nous découvrons notre interdépendance dans le grand miracle qu’est l'existence.
Lorsque nous pouvons rassembler notre immense richesse intérieure pour créer un trésor d'amour et de sagesse disponible à tous, nous participons au merveilleux schéma de la création éternelle.

 


Partager cet article
Repost0