Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 07:20



"Tout le concept d'intimité découle du rituel. En dehors du rituel  , rien ne peut être vraiment intime. C'est pourquoi , au village , notre émotion est comprise en terme de rituel. Ainsi , les relations humaines entrent dans ce canal lorsqu'elles commencent à s'approfondir. Nos relations les plus intimes se manifestent toujours comme un rituel.
Par conséquent , tout ce qui est proche , tout ce qui est intime, ne peut être envisagé en dehors de l'espace rituel. Tout ce qui conduit les gens à exprimer autre chose que les affaires quotidiennes relève du monde spirituel, du monde des ancêtres, et donc devient un évènement rituel.





Si les gens comprenaient la relation qu'il y a entre l'intimité et l'esprit , ils changeraient complètement leur manière d'aborder le concept même de relation. Et ils commenceraient à comprendre que les rituels peuvent aider à guérir la colère et la frustration susceptibles de se développer entre deux partenaires."(suite à venir)

Sobonfu Somé




Partager cet article
Repost0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 07:54


Sobonfu Somé
, a été élevée dans un village traditionnel du Burkina Faso.
J'ai découvert son livre grâce au post de Corinne dans iPapy.
Voici des extraits qui m'ont beaucoup parlé (dont certains sont déjà dans le ipapy...)



                    Le rituel : un appel à l'intimité

"Dans toute relation , il est important  d'accomplir des rituels pour préserver la paix, pour s'enraciner et pour créer une ligne de communication.Certains rituels aident les couples à réaffirmer leur but, ou à offrir leurs dons à la communauté, ou encore à faire face aux difficultés que connaissent les autre , afin qu'ils ne restent pas enfermés sur eux-même.

Qu'est-ce qu'un rituel ? C'est une cérémonie au cours de laquelle nous demandons à l'esprit de venir pour guider et superviser nos activités. Les éléments du rituel nous permettent de nous connecter avec le soi, avec la communauté et avec les forces naturelles qui nous entourent. Dans un rituel, nous demandons à l'esprit de venir nous montrer les obstacles que nous ne pouvons voir en raison de nos limites humaines. Les rituels nous aident à éliminer les blocages qui existent entre nous et notre esprit véritable , ainsi que les autres esprits."(suite à venir)




Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 21:14




L'amour a ceci de commun avec la grâce que tout - et jusqu'à la manière de pousser une porte ou de nouer un lacet - est modifié. Rien de ce qui était avant ne demeure.




Christiane Singer



Certaines personnes sont si ardemment présentes à elles-mêmes que, devant elles, on se découvre douloureusement une âme.



Christian Bobin
La dame blanche


                                                            
                                                                 
                                                                   


Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 13:20





La Voie initiatique commence avec une révolution copernicienne dans la façon de concevoir la vie : par l'expérience de l'Etre, l'homme reconnaît que lui et son monde ne sont pas le centre autour duquel tourne l'univers. Tous deux gravitent autour d'un centre et, désormais, ils doivent le faire consciemment.
Mais cette prise de conscience ne sera le premier pas sur la Voie  que si cette expérience bouleversante prend dans la vie un caractère de noyau essentiel, engagement du coeur mais aussi pratique et résolution de sacrifice.
L'homme entre sur la  Voie quand il ne considère pas seulement l'Etre divin comme une croyance et une vision du monde nouvelles mais le foyer éprouvé au plus intime de lui-même et accepté par sa volonté .
C'est alors que lui apparaîtra comme un malaise, un danger et une infidélité à l'égard de l'Un nécessaire ce moi  accroché aux obligations du monde, qui survit  tenacement dans son égocentrisme, sa peur de souffrir et ses plates satisfactions.



K.G.Durckheim
Le Maître intérieur
Le Maître , l'élève , la Voie


Partager cet article
Repost0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 23:12


Je suis tellement bouleversée par ce témoignage que je viens de découvrir dans "chemin d'aqui"  , que je ne résiste pas à l'envie de le repartager à nouveau sur mon blog...




Merci Philippe...merci mille fois !







Partager cet article
Repost0
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 00:00


"A l'irrémédiable il faut se soumettre, mais la volonté qui survit à la défaite a un pouvoir infiniment supérieur à la volonté qui triomphe; et le juste quand il abdique, s'élève au-dessus des circonstances et impose sa personnalité à l'obstacle même qui vient de le briser.


Les obstacles que nous rencontrons n'ont pas pour but de nous briser mais de nous assouplir.
Les obstacles ne sont pas seuls à nous barrer la route du bonheur; souvent nous avons à diriger nos efforts, non pas au dehors, mais au dedans, contre les sentiments qui nous animent. L'entrave qu'on ne peut pas briser extérieurement est presque toujours destinée à se dénouer intérieurement . Il y a des biens auxquels il ne faut jamais renoncer mais dont il faut, par moments, apprendre à se passer, sans cesser pour cela d'espérer et de vivre.
Obstacle extérieur, obstacle intérieur; même quand nous les voyons tous, il n'est pas en notre pouvoir de les supprimer sur l'heure. Tout progrès est le résultat d'un long travail, il faut du temps pour acquérir l'intelligence et les forces nécessaires qu'exigent un état supérieur. Et c'est là l'épreuve où sombre souvent la foi."


Jeanne de Vietinghoff
L'intelligence du Bien


Partager cet article
Repost0
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 07:23



"Quand on a tout essayé pour sortir de la prison où le sort nous a cloués,  il n'y a plus qu'à se résigner, mais à se résigner en se libérant de ses chaînes, c'est-à-dire en vivant intérieurement comme si nous étions libres.

II y a d'abord une lutte à outrance, un acharnement désespéré des forces du passé contre notre individualité qui s'affirme, puis ces forces s'émoussent, nous devenons moins accessibles aux forces anciennes, auxquelles se mêlent déjà des éléments d'un caractère différent : amitié, occupations, circonstances se présentant sous une autre forme; il semble que nous venions d'entrer dans une ère nouvelle où le destin a d'autres façons, d'autres habitudes. On se sent dépaysé dans sa propre vie; puis , soudain, il y a comme une reconnaissance des lieux, une réminiscence du rêve lointain!... Dieu aurait-il réalisé ce que fut notre pensée suprême?
A mesure que nous avançons, la nouvelle direction se dessine, et nous assistons à un de ces revirements de fortune qui étonnent autant ceux qui en sont l'objet que ceux qui en sont les témoins. Il semble que, le destin, comprenant enfin à qui il avait affaire, s'efforce d'adapter les évènements aux véritables besoins de l'être.

Cependant il arrive à l'âme la plus forte de devoir attendre, pour réaliser son rêve, que, la vie ait achevé de payer sa dette au passé. C'est ainsi que nous semons souvent sans recueillir, et que nous recueillons où nous n'avons pas semé ; "nous recueillons ce que nous avons semé", fut-ce dans une vie précédente, et nous semons ce que nous recueillerons dans une vie à venir
." (Voir suite)

Jeanne de Vietinghoff
L'intelligence du Bien


Partager cet article
Repost0
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 07:22



Il y a deux espèces de silence : le silence de la mort, où plus rien ne bouge, et le silence de la Vie où rien n'arrête plus le mouvement de la transformation.


K.G.Dürckheim

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 07:32





  "Ton corps entier , d'un bout de l'aile à l'autre , n'est rien d'autre qu'une forme de ta pensée , dans une forme que tu peux voir.
Brise les chaines de ta pensée , et tu briseras aussi les chaines de ton co
rps."


 








Partager cet article
Repost0
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 07:08

                             

                       


                         VOUS   ETES  LE  SOI

 

 

 

Vous êtes divins. Vivez conformément à ce principe. Sentez et réalisez votre nature divine. Vous êtes le maître de votre destinée. Ne soyez pas découragés lorsque chagrins, difficultés et tribulations se manifestent dans la bataille quotidienne de la vie.

 

Les difficultés fortifient  votre volonté, augmentent votre pouvoir d’endurance et tournent votre esprit vers Dieu ; Vous êtes invincibles, rien ne peut vous atteindre ; cultivez les qualités et les vertus divines positives : force d’âme, patience et courage, qui sommeillent en

Vous.

 

Commencez une vie nouvelle, suivez la voie spirituelle et Réalisez : JE  SUIS  L’ATMAN, LE  SOI  IMMORTEL.

 

Armez-vous de discrimination, de joie, de discernement, d’empressement, et d’un esprit de compréhension. Ayez un nouvel angle de vue. Enterrez le passé.

N’abandonnez pas tout espoir. Vous pouvez détruire les effets indésirables de planètes défavorables par la force de votre volonté. Vous pouvez neutraliser les effets d’influences maléfiques et les forces sombres antagonistes qui pourraient opérer contre vous. Vous pouvez transformer les circonstances défavorables en des circonstances favorables. Si une force sombre antagoniste vous attaque, il vous est possible de diminuer sa puissance en désavouant avec fermeté son existence, ou en en éloignant résolument votre esprit.

 

La seule pensée : « JE  SUIS  LE  SOI  IMMORTEL », neutralisera toutes les forces maléfiques et les influences de toutes les planètes néfastes, et infusera en vous courage et force spirituelle.

Faites sans cesse des efforts. Tournez votre pensée vers le Seigneur.

Développez en vous l’action et la pensée juste. Agissez sans égoïsme dans un esprit d’unité, en voyant toute chose dans le SOI.

 

Le courage est votre droit de naissance et non la peur.

Soyez courageux, soyez  gai.

 

Détruisez en vous tout complexe d’infériorité, trouvez force et courage en dedans de vous-mêmes. Soyez libres. Ne soyez pas emportés par d’aveugles émotions surgissantes. Maîtrisez-les. Ne soyez pas intolérants. Elargissez-vous.

Le Dieu de miséricorde réside dans les profondeurs de votre cœur. Il est tout près de vous, mais vous l’avez oublié. Ouvrez-lui votre cœur, comme un enfant. Toutes vos misères cesseront. Dites au moins une seule fois avec sincérité : «  Je suis à Toi, Seigneur. Tout est à Toi. Que ta volonté soit faite ».

 

Puisse le Soi resplendissant, vous guider dans toutes vos activités.

En vous souhaitant Joie, Paix et Immortalité !

 

 

                       Sri  Swami  Sivananda   Maharaj

                                                 1887 


Merci Yamuna



Partager cet article
Repost0