Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 16:39

Fin

 

 

En essayant d’éviter la mort, on est seulement attiré par elle ; tandis que ceux qui sont toujours préparés à recevoir la mort les bras ouverts jouissent pleinement de la vie.

Dans le jeu ininterrompu de la vie et de la mort, tant que la vie persiste, on ne peut que vivre avec la croyance que cela va continuer… Tandis qu’il garde son esprit préparé à l’inévitable, le sage continue à agir dans le présent.

 

Swâmi Prâjnânpad

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 13:20



Boubat10-copie-1.jpg
     Photo de Boubat


       "Mettez votre oreille devant votre coeur
        et écoutez le silence qui parle toujours de l'essentiel"
 

 

  

        Daniel Morin



Partager cet article
Repost0
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 22:25

Arnaud-Janv.2011-copie-1.png



Le désir vous avait arrachés à votre centre et la satisfaction du désir vous ramène à vous -mêmes.
Vous avez cru que le bonheur résidait dans la satisfaction du désir et en fait vous réalisez que la satisfaction du désir n'est pas la cause réelle de ce bonheur.
L'impression de manque provisoire vous avait exilés de vous-mêmes, projetés à l'extérieur ; et quand le désir tombe, comme l'enfant prodigue de la parabole vous revenez à vous-mêmes .
Autrement dit, votre état naturel est fondamentalement heureux. Les désirs, les peurs, les impulsions, les vasanas vous écartent de ce bonheur d'être.


A. D.

Partager cet article
Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 13:02

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 22:44

 

 

Arnaud-2Bmai-2B2008.jpg

 

 

Méfiez-vous de cet amour qui n'est qu'une tentative  pour échapper à la peur. Mais si vous découvrez au fond de vous-même la Conscience indestructible, la peur disparaît. Plus vous entrevoyez cette Conscience, donc moins vous êtes identifiés à votre forme physique, à vos possessions matérielles et à vos possessions subtiles, votre rang, votre réputation, votre honneur, vos relations, plus vous découvrez votre véritable réalité qui, bien qu'elle soit au coeur même de tout cela, est tellement au-delà de tout celà. Moins vous avez peur et plus vous êtes capables d'un autre amour, un amour qui n'est pas le visage inversé de la solitude mais l'expression naturelle, spontanée de votre sentiment de communion avec l'univers entier: Sarvam khalvidam Brahman, "Tout cet univers est Brahman".

 

A. D

 


Partager cet article
Repost0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 13:40

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 19:00

 

bouddha crown

 

 

La Sâdhanâ est une suite de longs et difficiles efforts, inutilement nécessaires.

Les efforts sont inutiles quand on n'en a plus besoin.

*

Les deux conditions:


- Les efforts. Mais les efforts seuls, appartenant au temps et à l'espace, ne peuvent nous libérer du temps et de l'espace. Il faut donc une intervention directe  de Cela qui est hors du temps et de l'espace. C'est cette intervention que l'on appelle:

-la Grâce. Mais la particularité de la Grâce, c'est justement la gratuité, alors que les efforts sont fondés sur l'intêret, sur la notion de mérite.

Il faut donc, par l'effort, par la Sâdhanâ, abolir l'effort.

*

L'homme ne sait que dire Non.

C'est Dieu qui dit OUI dans l'homme,

et par ce OUI, le fait devenir Lui.

 

Yvan Amar

Les nourritures spirituelles


Partager cet article
Repost0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 21:53

Le vrai Silence est
Dans l'écoute.
Nos oreilles sont disponibles
Lorsque notre bouche est vide


Daniel MORIN

 Éclats de Silence
Sur le blog de Dominique

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 13:04

 

 

Si on me demandait : "Qui est Arnaud Desjardins ?", je donnerais cette réponse : "C’est avant tout un disciple vivant dans le souvenir des maîtres qui l’ont accueilli autrefois".


( entretien avec marc de Smedt dans Nouvelles Clés)

 

 

thumb_Masc301.jpg

 

 

 

Ecouter aussi Arnaud sur : phytospiritualité


Partager cet article
Repost0
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 22:29

arnaud_desjardins_visage.jpg

 

 

"le mot "das" en sanscrit se traduit soit par serviteur, soit par esclave. Le beau du beau, c'est de s'appeler Ramdas: esclave de ram, esclave de Dieu. En termes dits dualistes ou religieux, la Libération, c'est être esclave de Dieu. Abd en arabe signifie aussi serviteur ou esclave d'un des 99 Noms prononçables de Dieu, le centième transcendant toute parole. Abd-el-kader veut dire serviteur du Tout-Puissant. La libération, c'est être esclave de Dieu et cet esclave en Inde s'appelle jivan mukta, un "libéré vivant".

"Complete slavery is perfect freedom, au-delà de "j'ai envie, je n'ai pas envie, je me suis trompé, j'aurais dû, je n'aurais pas dû, ou ça ne se passe pas comme je voulais".(...)

En ce qui concerne le déterminisme et le libre arbitre, nous partons donc d'une forme d'esclavage à nos conditionnements propres, qui font que tel aspect de la réalité produit en nous une telle pulsion d'attraction ou de répulsion, de désir ou de refus, et nous gagnons en liberté par rapport à nos réactions et nos sautes d'humeur. Peu à peu s'opère la "destruction du mental", cette manière erronée de percevoir la réalité toujours coloré par nos projections et, en fin de parcours, nous nous retrouvons dans un certain statut qu'on peut aussi présenter comme un esclavage-la soumission à la demande de la situation dans laquelle je me suis inséré- paradoxalement considéré comme l'Ultime Libération. En vérité, ce n'est nullement contradictoire ni compliqué. Comment voulez-vous être vraiment en paix si vous avez à choisir, à prendre des décisions avec l'idée d'une erreur possible, si vous êtes, comme disait Jean-Paul Sartre, "condamnés à la liberté"? La Libération, c'est la fin de cette malédiction. la plus belle liberté, c'est que l'apparence d'un choix diminue, mais à l'inverse de l'eclavage habituel: le geste évident qui ne passe plus par l'ego individuel"

 

Arnaud Desjardins

La Paix Toujours Présente

(p57 à 60)


Partager cet article
Repost0