Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 18:15





"Vous avez découvert "qu'être solitaire" , c'est être totalement dépendant . "Etre solitaire" signifie "je veux mais je ne reçois pas ". C'est ce que provoque un sentiment de solitude , n'est-ce pas ? Et " être seul" n'est qu'une forme plus douce de ce même sentiment de solitude.  "Etre seul" , implique que "tous m'ont abandonné". C'est ce "qu'être seul " implique , n'est-ce pas ? "Etre seul" comporte aussi une certaine forme d'attente . C'est pourquoi lorsque je suis seul , je sens "Oh! Tout le monde m'a oublié ...Oh! Je veux recevoir , j'espère , mais je n'obtiens pas ". De là une déception ...C'est la voix du désespoir . Ah! Le désespoir . "Etre seul" et le sentiment de "solitude" sont en fait , la même chose . Vous pouvez désigner l'un comme positif et l'autre comme négatif. En fait , cependant , ils sont identiques aussi longtemps qu'une émotion leur est associée .(...)




Que signifie l'émergence d'une émotion ? "Je ne veux pas de cela . Je veux quelque chose d'autre" . L'émergence de l'émotion signifie : vouloir quelque chose d'autre de différent . De quelle manière est-ce que je dis "je suis seul" ? Toujours en fonction d'un autre . Je me dis "seul" ou "solitaire" toujours en fonction d'un autre . J'implique l'existence d'un autre et je suis attaché à ces autres .  Aucune expression de souffrance , de désespoir et d'angoisse n'est plus poignante que celle-là: "Tout le monde m'a abandonné...Je ne suis rien " . L'expression de l'angoisse la plus intense est "je ne suis rien" ...tous m'ont abandonné" . C'est l'angoisse la plus profonde qu'on peut éprouver . Pourquoi ? Parce qu'elle recouvre le désir inhérent "je suis quelque chose...je suis tout...le monde entier m'appartient " ."Et je me lamente seulement parce que je n'ai pas obtenu , je n'ai pas eu" , n'est-ce pas ? (...) Et c'est ainsi qu'apparaît l'émotion "je suis seul" .(...) Qu'est-ce que cela implique ? "Je dépends des autres ". Aucune souffrance n'est pire que celle-ci . C'est vrai Car chacun veut être ce qu'il y a de plus précieux au monde . Chacun veut tout avoir . C'est cela seul qui pousse tout le monde à agir . Et quand on est déçu , on s'effondre totalement . Comme si sa propre identité était annihilée . C'est inévitable...Ce désespoir et cette angoisse sont inévitables . Ce sentiment de solitude ...cette angoisse profonde doivent être présents . (...)

                                   

Vous n'avez pas encore compris que ce n'était pas possible d'avoir...que les choses sont ce qu'elles sont . Comme vous l'avez dit , tout le monde est solitaire . Oh ! Chacun se sent solitaire , bien-sûr. Chacun se sent seul ...chacun est seul . Alors ? Qui peut prendre soin des intérêts de quelqu'un d'autre ? Qui fera quelque chose pour quelqu'un d'autre ? Qui fera , en réalité , quelque chose pour quelqu'un d'autre ? Personne ne peut rien faire pour quelqu'un d'autre . Personne ne peut faire quelque chose pour quelqu'un d'autre . Alors ? Ah!...Ah!...Alors que peut-on faire? Rien ...rien...rien du tout !

Et voilà où vous en arrivez . C'est seulement ainsi que vous pouvez en arriver là . Oui , alors , vous arrivez à cette position que vous appelez positive . Tout est là . Etre séparé de tous et cependant connaître l'unité avec tous . Comment et pourquoi ? Parceque c'est un fait . Ce n'est que cela.Tous sont seuls , tous sont solitaires.  Chacun est solitaire .(...)

Comme Svâmiji vous l'a dit l'autre jour , la souffrance ou le désespoir sont suivis par une réaction , simplement parce qu'ils ne sont pas ressentis pleinement et complètement , quand ils ne sont pas expérimentés dans leur totalité sans aucune réticence . Quand , cependant , vous ressentez et expérimentez complètement et totalement le désespoir , aucune réaction ne suit . Rien d'autre n'est créé . Vous obtenez la réalisation complète , vous avez jnâna ( la connaissance) , l'illumination. Car vous n'avez aucune autre alternative . Vous n'avez rien d'autre à obtenir ou à accomplir . Rien ...nulle part ...rien du tout . Alors? Il n' y a que ceci ...Il n'y a que ceci qui soit là . Comment peut-on le savoir ? Seulement après avoir assimilé le fait que vous ne pouvez rien obtenir , seulement après avoir accepté et réalisé que c'était inévitable , après avoir vu l'impossibilité  d'établir aucune relation d'aucune sorte . Ceci aussi est , d'une certaine façon , la mort , la mort à l'intérieur de vous-même.

Svâmi Prajnanpad
L'expérience de l'unité
Solitude et détachement

Partager cet article
Repost0
13 mai 2008 2 13 /05 /mai /2008 08:03

 

                                                                         



La relation à l'autre est notre seule chance d'aimer ,
d'être libre.


Daniel Morin

Partager cet article
Repost0
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 06:44

Oui


" - C'est ainsi qu'on arrive à la vérité ...Et c'est alors qu'apparaît la sympathie .  Après cette sympathie , le sentiment d'unité , et alors l'amour ... " Qu'avait donc pu faire cette pauvre mère ? Elle a juste réagit de cette façon ... Elle était impuissante ... Ah ! C'est ainsi." Le sentiment d'unité apparaît alors . "Oui , c'est ainsi ...c'est ainsi...et l'amour apparaît aussi..."Et quand vous ressentez l'amour , vous êtes libre . Tant que vous n'en êtes pas arrivé là , vous n'êtes pas libre . Car même dans la sympathie , il n'y a pas de liberté ...Quand le sentiment d'unité apparaît : " Ah , c'est ainsi...c'est ainsi ..." L'amour apparaît alors . Et quand vous arrivez à ce point , tout disparaît . Vous êtes libre ...Vous êtes libre... Complètement libre ...Parcequ'il n'y a rien d'autre ...Tout ce qui est , est là ...C'est comme c'est . C'est ainsi... Aucune place pour la discussion . Pas du tout . " Oui ...Oui... C'est ainsi." Il n'y a rien d'autre .
  - L'amour implique le oui.
  - Oui , oui ...toujours le oui.
  - L'amour ne siginifie rien d'autre ?
  - Rien d'autre ..."


Swami Prajnanpad
L'expérience de l'Unité
Dialogue avec S. Prakah



Partager cet article
Repost0
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 14:16



Peu à peu...n'être plus celui qui demande et qui a besoin de recevoir , mais celui qui entend et qui est prêt à donner sans rien attendre en retour , pour la seule dignité d'être adulte.

A. D.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 00:09




Se remettre en question ?
Pourquoi ne pas se mettre en réponse ?


Daniel

Partager cet article
Repost0
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 20:19



Dialogue entre une maître et son élève , Swami P et Roland...

Roland : Swamiji a dit que lorsqu'une chose change complètement de forme , elle passe par une position intermédiaire où elle est amorphe , où elle n'a pas de forme avant d'en prendre une autre . Swamiji a pris l'exemple du sucre : pour se transformer en cristaux , le sucre doit être mis dans l'eau . Il faut chauffer l'eau saturée de sucre , puis quand la température descend , alors les cristaux se forment . Et aussi la chenille qui devient papillon . J'aimerais savoir si nous pouvons considérer qu'au moment de la transformation , de la métamorphose d'un homme qui va être réalisé , lors du passage d'une forme à une autre , cette forme doit être coupée du passé , c'est-à-dire ne prendre aucune forme avant d'en prendre une autre ?

Swamiji : exactement.

R : Ainsi , c'est une question courte , mais je veux être sur que ce n'est pas une similitude , mais une sorte de loi comme pour le papillon , comme pour le sucre  .

S : C'est une loi. De l'un à l'autre , il ne peut y avoir de changement brusque . Il n'y a pas de changement brusque dans la nature . Le changement a lieu et entre deux changements , parcequ'ils sont différents , il doit y avoir quelque chose qui n'est ni ceci , ni cela .
 Sur le plan mental également , sur le plan de la réalisation , vous pouvez dire de la connaissance ou de la sagesse ou de l'illumination , la même chose se produit . Par exemple , d'une manière de vivre mondaine, on passe à un autre monde , pourriez-vous dire . D'un coup , on ne peut pas y arriver . Non.

R : Ainsi , c'est probablement la raison pour laquelle nous voyons , qu'avant d'être réalisés , les gens mènent une vie tout-à-fait retirée et reviennent transformés.

S : Oui. Exactement . Et on peut mener cette vie complètement retirée , physiquement , extérieurement . Et c'est ce que l'on fait effectivement . Mais on peut aussi le faire dans la vie . Mais cela doit venir . Parfois il arrive qu'il n'y a rien là. Aucune relation , rien . Tout disparaît. Et après cela - et c'est un point crucial - quand tout disparaît , pour ainsi dire , toute pensée mondaine toute attirance mondaine , tout intérêt pour le monde , toute conscience du monde , pourriez-vous dire , quand l'intérêt disparaît , alors l'homme devient complètement neutre . Plus rien n'est là . Et c'est un stade crucial . Si on ne peut pas passer ce stade...(...)

R: Oui , c'est un passage difficile .

S: Si un homme peut le traverser , alors il vient de nouveau dans le monde .


Swami P

Partager cet article
Repost0
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 12:24

      
         

                                                                                                                                                                              
Frédérick ,

 Une question des plus importantes a été négligée . Et à ce sujet , il est essentiel que tout soit parfaitement clair.
 Vous écrivez : " Naturellement , Swamiji dit : " Essayez de voir et de calculer " . Mais , l'amour est-il compatible avec le calcul ?"
 Oui , le calcul est inséparable de l'amour , mais qu'est-ce que calculer en réalité ? Ce n'est rien d'autre que de voir les choses telles qu'elles sont , déterminer leur position relative , sentir et puis agir , de manière à être un avec l'autre . C'est cela l'amour vrai et on le reconnaît à son expression : l'amour a les yeux grand ouverts , il est lucide , tandis que l'amour qui a les yeux fermés est aveugle . D'ailleurs ce n'est pas de l'amour , c'est une fascination , et cette fascination conduit vers les ténèbres , la division , les conflits et la mort ; tandis que l'amour conduit à la lumière , à l'unité , à l'harmonie et donc à la vie.
                                                                                     P.

Partager cet article
Repost0
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 20:41

                                                                          

                                                                                      Ranchi , le 12 Novembre 1973,

 Fréderick ( bien que Freddy soit doux , intime et cher),

 Votre belle lettre , où se reflète une lumière naissante, comme à l'approche de l'aurore.
 La seule chose importante c'est de voir et vous
commencez à le faire en vous éloignant des ténèbres du passé. Le bébé frustré et privé d'amour essaye d'éclore en un adulte mûr.
 Oui , la seule image claire , c'est que " vous ne semblez pas " encore être cet adulte mûr , que " vous êtes" ici et maintenant , mais un bébé , qui essaye de dominer et de recouvrir cet adulte !! Il vous faut simplement voir et accepter et surtout ne pas refuser ce bébé . Oui , essayez de vous voir , tel que vous êtes maintenant et voyez ce qui se passe sans porter aucun jugement . Vous n'êtes ni jaloux , ni rempli de haine , ni agressif , mais le petit enfant ou le bébé est tout cela.
 " Comment faire pour en finir avec ma mère ou plutôt avec cette haine ? "
 Oui , cette haine , ou plutôt l'attente que vous aviez vis-à-vis de votre mère . La pauvre femme impuissante est là dans son droit à être elle-même et vous ne pouvez rien lui reprocher. C'est l'attente qu'a le bébé vis-à-vis de sa mère , qui est la cause de tous les malheurs !! Une attente insatisfaite !! Et cette émotion insatisfaite déferle en vous-même et jaillit à l'extérieur à la moindre cause excitante !!
 Oui ,"cela n'a rien à voir avec Swamiji ( ni avec Pierre , Arnaud , Colette, etc...) , c'est seulement ma mère " ( la mère du bébé) ," Swamiji est tout au plus un substitut maternel" et Pierre , Arnaud , Colette etc...??
 Ce n'est rien qu'une projection , oui !! Alors vous devez VOIR que ce n'est pas vous qui êtes jaloux etc...mais le bébé et opérer la dissociation.
 Dites : " Oui c'est le bébé, ce n'est pas moi !! Suis-je un bébé pour être submergé par ces émotions ? Mais comme je ressens toutes ces émotions , alors je suis un bébé ". D'accord , vous croyez que vous êtes le bébé, alors prenez des vêtements de bébé et enfilez-les.Oui , voyez votre corps dans tous ses détails . Est-ce celui d'un bébé !! Non , non, non !! Alors , comment pouvez-vous ressentir toutes ces émotions ?!
 Personne ne peut prendre votre place auprès de Swamiji : vous n'avez jamais été un "étranger". Tout cela n'est que la fausse interprêtation du bébé , rien d'autre qu'une PROJECTION .
  Ne cherchez pas à vous contrôler, mais à voir clairement, dans tous les détails , " les choses comme elles sont "; et le contrôle de soi viendra automatiquement ; ne faites pas d'effort pour y venir !! Et quand vous en ressentez le besoin, oui , écrivez , écrivez , exprimez-vous, exprimez-vous autant et du mieux que vous pouvez. Votre " image maternelle "est très révélatrice . Essayez de voir sans porter de jugement. Essayez de sentir et d'agir en étant libre de toute tension , et quand vous en sentirez le besoin vous pourrez venir ici où vous serez bien volontiers accueilli...
                                  Bénédictions de Swamiji.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 21:01

"Entre l'instrument , l'archet , le joueur , il n'y a pas place pour une lame si fine soit-elle , comme la plus fine lame ne peut séparer la triade : amour , aimée , amant , bien que mystérieusement , tout en étant un , ils soient pourtant délicatement différenciés."

Christiane Singer
"Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ? "



                                   
                                
                               

                                                  Barbara et Béjart Dis Quand Reviendras-tu?


"Dans un spectacle de danse , un danseur qui danse sous vos yeux , il y a un mélange de réel et d'irréel.
Ce qui voit est libre de ce qui est vu  et le Témoin ultime , le Témoin dont rien ne peut être témoin , est la porte ouverte sur le non-manifesté . (...) Tout phénomène en moi peut être objectivé , c'est-à-dire devenir un objet dont un sujet peut prendre conscience , jusqu'à ce que ce sujet soit si pur qu'il se confonde avec l'essence ultime de la manifestation , du devenir . Et il se révèle que le spectateur et le spectacle qu'on a d'abord minutieusement dissociés en vérité ne sont qu'un , de même que l'Homme , le Danseur et la Danse ne sont qu'un .
La Vie , la Shakti , s'exprime à travers vous."

Arnaud Desjardins
Pour une mort sans peur
Partager cet article
Repost0
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 11:24

    


"Nos états émotionnels nécessitent notre attention car ils peuvent nous apporter beaucoup d'energie. (...)
Il est important de s'occuper de ce qui est petit, de faible intensité. Ne commencez pas avec les plaintes vi-à-vis de votre famille, mais plutôt avec vos plaintes sur le temps qu'il fait :"Oh, quelle chaleur!", ou bien :"quelle pluie désagréable...". Lorsque vous dites: "il fait trop chaud" , vous vous sentez bien , car nous nous sentons dans la plainte . Quand les conditions extérieures nous sont désagréables , nous nous plaignons car ceci nous fait du bien ! Mais dans le travail , n'exprimez pas votre plainte : qu'elle serve de rappel de vous-même . Ne  jamais se plaindre du temps , et le travail commence . Quand on fait cela , on peut faire beaucoup. C'est le miracle du travail. Vous n'avez pas à prendre vos émotions une par une . Vous arrêtez de vous plaindre pour une chose , et vous constatez que vous vous plaignez de beaucoup d'autres choses, et vous découvrez alors que vous passez votre temps à vous plaindre ! Tout ce qui est nécessaire est de porter votre attention sur une petite chose, et par là même voir que vous vous plaignez toujours . Ne pas manifester ses émotions négatives vous rappelle à vous-même. (...) L'impulsion est là, mais elle n'est pas exprimée. L'energie reste flottante et, par l'attention, elle se transmute. Elle va nourrir votre être, car la mécanicité du processus est stoppée."


José Reyes
Reponsable des mouvements Gurdjieff à Saint Domingue
Article dans "3ème Millénaire"

Partager cet article
Repost0