Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 20:54

 

                 

"Celui qui progresse ne blâme personne, ne loue personne, ne critique personne, n'incrimine personne .
Il ne dit rien, ni de son importance, ni de son savoir.
Embarrassé ou contrarié, il ne s'en prend qu'à lui même .
Célébré ou loué, il sourit de celui qui le loue.
Si jamais on le blâme, il ne se justifie point.
Enfin il se comporte comme un convalescent qui craint de perturber ce qui en lui se remet, avant de retrouver son affermissement."

Epictète

Partager cet article
Repost0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 18:40




"On a vu que le l ying était un acte de sagesse . C'est un acte sacré et aussi un acte d'amour . De la même façon que le "oui" annonce le mariage d'amour , le l ying est fondé sur le consentement , l'acquiescement . Par une analogie audacieuse Denise D. a pu définir un jour le lying comme étant "l'orgasme du mental" . Le lying se caractérise par la spontanéité et un débordement de l'énergie . L'absence de contrôle qui permet l'emportement délibéré n'empêche pas pour autant d'être dans l'instant - bien au contraire . Cette présence à l'instant comporte une félicité qui lui est propre ( elle ne relève évidemment pas d'un plaisir sensuel mais d'une conformité avec le réel qui fait éclater provisoirement le monde des pensées ).



 
 


 Si le l ying doit être mené au nom de la sagesse et dans une atmosphère de sacré et d'amour , il en est bien évidemment de même pour l'entretien qui vient encadrer et compléter le lying . Le l ying à lui seul - même s'il est accompli jusqu'au bout de ses possibilités -ne peut suffire . Il est important de revenir sur son contenu , de le resituer non seulement par rapport à l'ensemble de nos constructions mentales mais aussi par rapport à la voie elle-même.
 La qualité subtile qui sous-tend la démarche conjointe du l ying et de l'entretien est essentielle . Si Swâmi P. et A. D. ont pu entrer dans le détail des difficultés psychologiques et existentielles de ceux qui venaient les voir , il me paraît nécessaire d'insister encore une fois sur ce qui est insufflé à l'occasion de tels échanges .




En effet , la seule résolution au coup par coup de situations conflictuelles ne peut aucunement constituer un chemin total menant à l'éveil.
 Dans un langage qui lui est propre , Yvan Amar aborde cet aspect délicat et nous permet d'entrevoir où se situe le véritable enjeu derrière l'examen détaillé de nos difficultés personnelles. "Si la dénonciation du faux nous a été transmise par quelqu'un qui est lui -même imprégné de cette conscience , qui baigne dans cette conscience du réel , sa dénonciation du faux , automatiquement , n'est pas limitée à la simple mise en évidence des mécanismes à l'origine de vos conflits et de vos souffrances . Il n'est pas une simple ambition analytique ou psychanalytique . Son procédé est directement issu de la conscience d'éveil . Ainsi , il nous transmet , en même temps que l'esprit d'exploration des mécanismes du faux , l'arrière-fond dans lequel il baigne lui-même ."
 Cette toile de fond , ce parfum va alors s'imposer de plus en plus . Il va inspirer et guider la démarche ."

                                                                  
Eric
                   
Je pars quelques jours , histoire de vous laisser le temps de lire ces textes qui me tiennent à coeur , et que je voulais partager avec vous...un peu long tout de même , mais pour moi à relire régulièrement , lyings ou pas ( je retourne cet été à M. au Québec), pour me resituer sans cesse sur le chemin... Sans cesse , ce rappel m'est nécessaire.
Partager cet article
Repost0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 17:11



"En fait, nous ne faisons pas l'expérience de l'émotion, nous n'entrons pas en contact avec elle. Balayés par ses vagues dévastatrices, nous ne pouvons même pas nous questionner sur ce qui se passe.
"Et vous parlez d'être en contact avec elles? Bien plus , vous osez nous demander d'être un avec ce flot débordant, torrentiel des réactions émotives ?"
 Devant lequel nous ne pouvons qu'avoir deux attitudes : être complètement emporté, ou bien contrôler, c'est-à-dire tout bonnement la stopper, au moins le croire, car l'émotion est simplement expédiée dans la profondeur de nous-même où elle demeure enfouie mais prête à ressurgir plus tard. Réprimer ou exploser, telle est l'alternative. Soit nous nous répandons ou plutôt nous laissons l'émotion se répandre comme elle veut, soit nous la fuyons. Par peur. Peur qu'elle ne nous entraîne trop loin, peur de perdre notre belle image de marque, du fait que nous ayons à tenir compte de notre relation aux autres. (...) Du coup nous perdons, nous, l'occasion de vivre un peu plus consciemment l'émotion, d'en faire une expérience plus complète, d'en goûter la saveur .
 "Une expérience consciente , dites-vous ? Impossible."
 - Impossible, oui, pour nous maintenant abruptement, sans nous être exercés, longuement préparés.
 Pour l'exercice, il est conseillé, dans la vie de tous les jours, de commencer par de "petites" émotions. Pour la préparation, elle se fait, si possible, dans le lying. Où nous nous donnons de plein gré la permission, entre autres permissions d'exprimer notre émotion, en général tristesse, colère ou peur. Du coup on est en prise directe avec elle. La colère (ou la révolte) est un bon terrain d'étude du fait qu'une fois déclenchée, on oublie le reste, on ne craint plus de la laisser monter, se déployer, exploser. Tout en gardant une lueur de lucidité : " Garez-vous" ou " Attention à vous", ce qui montre bien qu'à la fois on est en plein dans sa colère, mais qu'une attention plus vaste existe à l'arrière plan. Qui sait la présence de quelqu'un à ses côtés et ne veut pas lui nuire. Dans cette sorte d'introspection qu'est le lying, imposible d'échapper à l'émotion. On y es. On peut en sentir la puissance et la démesure naissante . Si elle faiblit, le guide est là pour faire, si nécessaire, remonter la température. Et en même temps, une conscience élargie permet de la ressentir complètement, sans que nous quitte la connaissance du lieu où l'on est , de la personne qui est à nos côtés"

Denise Desjardins
Le Lying

Partager cet article
Repost0
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 17:42



"Si vous avez compris et senti que la définition du sage c'est d'être dans la plénitude pour toujours , à jamais , quelles que soient les conditions et les circonstances , vous devez bien penser que , si vous continuez , vous , à refuser que cette plénitude puisse être là dans l'instant , vous tournez le dos à la sagesse . Au moins , ne la refusez pas . A chaque seconde , soyez non seulement ouvert à la possibilité de cette plénitude mais entièrement tourné vers cette plénitude . (...)

C'est maintenant , ce n'est pas tout-à-l'heure . C'est maintenant qu'elle est là et c'est à travers ce maintenant qu'elle s'exprime , et c'est seulement maintenant que vous avez une chance de la réaliser.Mais si vous vous dites :"Ce sera pour plus tard" , ce sera toujours pour plus tard.

Du point de vue du relatif , il se trouvera toujours que malgré votre conviction intérieure et la justesse de votre attitude , en effet , ce n'est pas maintenant que vous aurez réalisé cette Réalité dans sa plénitude . Bien. Un second " maintenant " vous est donné , et un instant après , un troisième " maintenant" vous est encore donné pour tenter , à nouveau , de vivre de façon juste.

C'est la succession de ces " maintenants" vécus de façon juste qui constitue le Chemin."

Arnaud Desjardins
Le Védanta et l'inconscient


Partager cet article
Repost0
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 13:03


                    

                                                 Photo de Boubat


"La spiritualité ? C'est seulement un autre nom pour désigner l'indépendance et la liberté sous tous leurs aspects . Ce n'est rien d'autre qu'une attitude mentale. Quand le mental est dépendant , il est dans le domaine matériel , quand il est indépendant il relève du domaine spirituel ! Ne dépendre que de soi est une autre définition de la spiritualité"

                                 Swami P.

Partager cet article
Repost0
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 18:02

                                                                             Photo de Boubat


               L'autre est notre seule possibilité
                       de prouver l'Amour,
                       d'éprouver l'Amour.
                            Daniel Morin

                       
Partager cet article
Repost0
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 19:01


                       Je ne peux absolument pas voir 
               quelqu'un d'autre comme séparé de moi .
                                C'est impossible.
                                       Daniel

Partager cet article
Repost0
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 18:55

                                   Vaste...


" Dire " je suis forcé de faire ceci...je le fais contre ma volonté", est tout simplement une manière de se tromper soi-même et rien d'autre ...Une manière pure et simple de vous tromper vous-même . L'expression "je suis forcé de le faire " est une hérésie . Qui vous force à le faire ? Qui donc ?
 "Si je ne le fais pas , il y aura telle ou telle conséquence" Ah!   Vous faites vos comptes , n'est-ce pas ? Alors vous le voulez! Pourquoi dites-vous que vous êtes forcé de le faire ? Absurde!
Ainsi la situation dans laquelle vous êtes...dans laquelle vous vous trouvez placé...dont vous ne pouvez vous échapper , à qui appartient-elle? Elle est à vous . (...)
Est-ce clair ? "Je me trouve ici et , autour de moi, il y a tout ceci. Que dois-je faire ? Je dois obtenir et recevoir de chacun . Je dois voir et recevoir ce qui se passe autour de moi ...Je dois recevoir...Je dois devenir un centre de réception...ou un centre d'expérience.
Tout ce qui se présente sur mon chemin , se présente dans mon intêret ...pour me donner quelque chose . Pourquoi les rendre miens? Parce que tout ce qui se présente à moi est là pour me donner et m'enrichir...pour me donner quelquechose . Alors je dois tout recevoir , n'est-ce pas? Je ne peux être qu'un centre de réception . C'est tout . Ni bien , ni mal , ni agréable , ni désagréable . Seulement un centre d'expérience"

Swami P.

Partager cet article
Repost0
9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 21:43


"Comment transformer ce qui est désagréable en quelquechose d'agréable? C'est difficile. Si c'est désagréable , comment puis-je le transformer en quelquechose d'agréable? Il y a là évidemment une contradiction : une situation désagréable  ne peut pas être convertie en situation agréable . C'est une proposition absurde . Comment le désagréable pourrait-il se transformer en agréable?
Que signifie désagréable ? Que je ne l'ai pas rendue mienne . Maintenant supposez que je la rende mienne . Ne deviendrait-telle pas automatiquement agréable pour moi? Ah! C'est donc ça ? La rendre mienne ? Mais comment faire ? Les mots , bien-sûr , sont fascinants : la rendre mienne . Mais comment faire ? Comment ?"
  Très bien . Vous ne voulez pas la rendre vôtre ? Alors jetez-la...abandonnez-la....laissez - la tomber ...Si c'est désagréable , envoyez-la promener ....jetez-la... Maintenant que vous l'avez envoyé promener , c'est très bien . Vous êtes heureux ...Très bien. Mais si vous n'y arrivez pas ? "Si je l'envoie promener , ceci va arriver , ou cela ...Il y a tel et tel inconvénient ." Alors ? Qui donc avance tous ces arguments ? C'est vous bien-sûr. Alors , faites vos comptes: d'un côté de la balance , voilà les conséquences auxquelles vous devez faire face si vous l'envoyez promener , de l'autre côté , les conséquences qui s'en suivent si vous ne l'envoyez pas promener . Vous trouvez alors que les conséquences de ne pas l'envoyer promener font pencher la balance de leur côté. C'est pourquoi vous ne l'envoyez pas promener . Dans ce cas c'est bien votre intêret à vous de ne pas l'envoyer promener ? " Mon propre intérêt . C'est la situation de qui dans ce cas ? La mienne , bien-sûr . Ce que je ne peux pas envoyer promener m'appartient." Dès que vous la considérez comme "vôtre" , elle devient immédiatement agréable pour vous . Elle cesse immédiatement de vous être désagréable . Aucun effort pour la transformer en agréable. "Elle est simplement à moi , parce que je ne peux pas l'envoyer promener." (suite  venir)


Swami  P.
Partager cet article
Repost0
6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 18:39

  


                        "Vous ne voulez pas être libre de l'égo ,
                          vous voulez un égo libre."
                                          Daniel

Partager cet article
Repost0